Vous organisez un événement lié à l'écriture ou à la calligraphie ? Vous avez un coup de cœur pour un livre ?

Vous avez apprécié une exposition ?

Envoyez un message à notre modérateur à l'adresse : news@
leblogdegraphos.net
et nous la publierons dans ces colonnes.



Le >[BdG] est le blog de l'association Thot Graphos

L'association Thot publie tous les mois le webZine "La Lettre de Thot".

Abonnez-vous,
c'est gratuit.

Abonnez-vous au RSS simple ou complet du BdG




Découvrez le
Blog des Editions Arqa
Partenaire du >[BdG]
 



Mnemosis

le nouveau site de
Thierry E. Garnier
Partenaire du >[BdG]
 



Calligraphies
Le Portail de
toutes les écritures

Partenaire du >[BdG]




2016

Février
Janvier

2015

Décembre
Novembre
Octobre
Septembre
Août
Juillet
Juin
Mai
Avril
Mars
Février
Janvier

2014

Décembre
Novembre
Octobre
Septembre
Août
Juillet
Juin
Mai
Avril
Mars
Février
Janvier

2013

Décembre
Novembre
Octobre
Septembre
Août
Juillet
Juin
Mai
Avril
Mars
Février
Janvier

2012

Décembre
Novembre
Octobre
Septembre
Août
Juillet
Juin
Mai
Avril
Mars
Février
Janvier

2011

Décembre
Novembre
Octobre
Septembre
Août
Juillet
Juin
Mai
Avril
Mars
Février
Janvier

2010

Décembre
Novembre
Octobre
Septembre
Août
Juillet
Juin
Mai
Avril
Mars
Février
Janvier

2009

Décembre
Novembre
Octobre
Septembre
Août
Juillet
Juin
Mai
Avril
Mars
Février
Janvier

2008

Décembre
Novembre
Octobre
Septembre
Août
Juillet
Juin
Mai
Avril
Mars
Février
Janvier

2007

Décembre
Novembre
Octobre
Septembre
Août
Juillet
Juin
Mai
Avril
Mars
Février
Janvier

2006

Décembre
Novembre
Octobre
Septembre
Août
Juillet
Juin
Mai
Avril
Mars
Février
Janvier

2005

Décembre




Dès l’instant où vous suivez quelqu’un, vous cessez de suivre la Vérité.
Krishnamurti

Etiamsi omnes,
ego non.


Je crois que la police de caractères la plus vendue et la plus utilisée dans le monde est le Garamond...
et ça, ça me donne confiance en l'avenir de l'humanité.
Adrian Frutiger

Dieu a fait des hommes grands et d'autres petits,
je les ai rendus
tous égaux.
Samuel Colt

Je préférerais me faire examiner la prostate en direct à la télévision par un type aux mains bien froides plutôt qu’avoir une page Facebook.
Georges Clooney

La typographie est un métier ancien et simple. Très simple. Aussi simple que de jouer du violon. Mais guère plus.
Maximilien Vox

Si Dieu voulait que nous soyions courageux, pourquoi nous a-t-il donné des jambes ?
Marvin Kitman

La poésie soulève le voile sur la beauté cachée du monde.
Sei Shonagon


Si hoc legere scis nimium eruditionis habes.
Anonyme


La typographie est le seul art ayant la discrétion pour principe.
Jérôme Peignot


Quand l'avenir a-t-il cessé d'être une promesse pour devenir une menace?
Chuck Palahniuk


L'imprimerie,
c'est l'artillerie
de la pensée.
Rivarol


On peut dire n’importe quoi
sur un blog.
J. Bové


Je parle pas aux cons, ça les instruit.
Michel Audiard


Sème le trouble et tu récolteras la lumière.
Maurice Dantec


Aucune poésie
n'est concevable sans la participation du diable.
William Blake


Si ayant frappé quelqu'un sur une joue, il te tend l'autre, frappe le sur la même, ça lui apprendra
à faire le malin.
Cavanna


La vie est la jeunesse de l'immortalité
Goethe


Choucroute ne s'écrit pas forcément en gothique…
Laurence


Ce monde ne fait que rêver,
il approche
de sa fin..
F. Rabelais


On n'a rien inventé de mieux que la bêtise pour se croire intelligent.
A. Nothomb


Un tueur est un individu qui s'investit davantage dans ses rencontres que le commun des mortels.
A. Nothomb


La mort est le moyen pour Dieu de nous rappeler de ne pas trop faire les malins.
/.

 

La règle du Je...

>[Le Blog de Graphos] est un endroit de liberté, ivre de plume et de peinture, de convivialité, d’amitié et de partage - sans aucune publicité d’aucune sorte – ni pop up… ni virus. >[Le Blog de Graphos] est consacré à la calligraphie latine, à l’enluminure, au mail art, aux écritures d’Orient et d’Occident, aux contre-écritures aussi comme dirait Jérome Peignot, du Tag au manuscrit de Voynich, des écritures mandingues à la Rustica du Ve siècle…, les membres de Graphos vous proposent de vous exprimer sur l’actualité du moment, de notre quotidien, de vos journées, livres, expos, films ou états d’âmes… Nos lectures, vos passions, nos coups de cœur, vos coups de gueules, retrouvez-les régulièrement sur >[Le Blog de Graphos]. Vous êtes artiste graphique ou simple passionné, calligraphe professionnel ou enlumineur, animateur, membre ou président d’une association, vous désirez nous faire partager vos envies, qu’elles soient tentations ou démangeaisons… >[Lire la suite...]
 
 

 Février 
 
 03/02/16  Kbd Naze erty

[Naze erty] Ah enfin ! Enfin on se préoccupe des difficultés qu’ont les utilisateurs français de claviers informatiques pour arriver à écrire leur langue sans effectuer des contorsions à trois doigts, des codes abscons ou tout simplement des sacrifices sur la qualité des textes qu’ils produisent. Mais oui, en français les citations sont entourées de guillemets «   » et non pas de " anglo-saxonnes. Mais oui, les majuscules sont accentuées. Mais oui, on doit mettre une cédille au C du mot ça qui commence une phrase. Les exemples d’acrobaties de ce type sont multiples, essayez de taper le signe euro ou l’œ ou l’æ et je ne parle pas des variantes majuscules de ces signes !

Une circulaire du Ministère de la Culture et de la Communication résume très bien le problème et remet les choses à leur place : il n’y a pas de norme de claviers français et bien que tout le monde s’entende à peu près sur AZERTY, le reste du clavier n’est qu’un vaste bazar avec diverses variantes suivant les constructeurs, les époques et même les fabricants de claviers.

Il a donc été créé une commission chargé de définir cette norme dont elle espère qu’elle mettra moins de 50 ans à donner ses conclusions. De plus, vu les modes actuelles des appareils informatiques, un grand nombre de claviers sont devenus virtuel sur les écrans tactiles et il est d’ores et déjà très simple pour les constructeurs de changer les dispositions des touches, de rajouter certains signes s’ils manquent et de mettre en accord les possibilités de ces claviers avec la multiplicité des signes de notre langues. On devrait donc rapidement, du moins on peut l’espérer, ne plus avoir besoin de traitements de textes prétendument intelligents pour corriger au vol la frappe de ces signes impossibles à saisir au clavier, du genre remplacement des quotes par des guillemets, insertion des e dans l’o pour les mots les plus courants et j’en passe. Comment faire des guillemets corrects dans un SMS ?

Prenez connaissance de cette note claire et bien faite, ne serait-ce que pour vous rappeler des principes d’écriture du français sans avoir à digérer les n pages du guide typographique de l’Imprimerie Nationale qui certes  fait référence sur le sujet, mais est souvent bien au-delà des préoccupations simples de notre prose quotidienne.

Est-il besoin de rappeler que ce genre de problème n’existe bien entendu pas avec d’autres outils hélas en voie de disparition comme par exemple un « papier » et un « stylo » ?

>[Athanase Ertie]

PS : et nous ne sommes pas les seuls, rappelons que la disposition de nos claviers a été conçue pour nous EMPÊCHER de taper trop vite pour que les machines à écrire (visibles aujourd’hui dans tous les musées) ne mélangent se pas les pinceaux.

   
 Janvier 
 
 29/01/16  Eg Papyrologie

[Papyrologie] Le BdG est de retour en ligne après un mois en mode furtif… pour vous annoncer une grande nouvelles : la papyrologie entre au Collège de France ! Eh oui, cette vénérable institution n’avait jusque-là pas jugé utile de se pencher sur les milliers de témoignages écrits de l’antiquité tardive, dont les papyrus égyptiens ou autres, pour une raison que j’ignore. Ces documents constituent des témoignages rarissime de l’histoire de tous les jours, bien différente de celle qui nous est contée par les inscriptions lapidaires sur les monuments, bien souvent des textes de propagande à la gloire du potentat du moment.

Mais qu’est-ce que cela peut bien nous faire, crois-je entendre certains lecteurs s’écrier au-delà de mon écran ? Eh bien l’intérêt pour nous autres calligraphes et paléographes amateurs est que les conférences du Collège de France sont disponibles sur internet sur le site du dit Collège et qu’elles sont donc visibles par tout un chacun du fond de sa chaumière, du moment qu’il dispose d’une ligne ADSL de qualité suffisante. Ainsi le soir, après une longue journée de travail, au lieu de regarder je ne sais quelle émission au niveau intellectuel digne de Donald Trump, vous pourrez vous initier à cette science, admirer ces papyrus couverts d’une écriture que les scribes d’alors essayaient de rendre à la fois esthétique et facile à lire. Sachez que toute l’antiquité a utilisé ce média pour mémoriser ou communiquer, et que cela n’a cessé d’être le moyen le plus courant d’écrire qu’à l’arrivée du papier d’origine chinoise, via les invasions arabes, au milieu du VIIIe siècle. Je ne vous raconterai pas une fois de plus l’histoire des prisonniers de la bataille de Samarcande…

Les vidéos des conférences de la chaire « Culture écrite de l'antiquité tardive et papyrologie byzantine » dirigée par Jean-Luc Fournet sont accessibles à tous ici !!! Et lâchez la télécommande de votre télé !

>[Papy Russe]

   
 05/01/16  20! Programme Graphos

[Programme Graphos] Pour fêter les vingt ans de Graphos, le programme de 2016 se doit d’être exceptionnel. Comme chaque année, il nous a été dévoilé lors de notre stage de décembre, et je crois pouvoir dire que cette année sera un excellent cru. Pour vous en persuader, je vous l’ai mis en ligne ici, consultez-le et réservez vos dates.

Vous noterez qu’en juin, un des fondateurs de Graphos, aujourd’hui parti pour la capitale, Bruno Gigarel en personne, fera le voyage vers la Bonne mère pour retrouver l’association qu’il a contribué à créer et surtout se replonger dans l’esprit de travail si particulier qu’avec ses cofondateurs il a donné à notre association. Ce sera un grand moment de joie, de fête et de retrouvailles. Et de travail de haut niveau aussi, bien sûr.

Le reste de l’année sera partagé comme c’est maintenant la coutume entre un début d’année plutôt historique, retour aux bases pour les anciens blanchis sous le harnais et découvertes des fondamentaux pour les nouveaux arrivants à peine sortis de l’œuf, et une fin d’année plus créative où chacun néophyte et vieux de la vieille sont à égalité devant la page blanche.

Et bien entendu, l’année se terminera par  le traditionnel banquet qui verra toutes et tous se retrouver à travailler sur un sujet autour du mail-art, et ripailler autour de plats tous plus raffinés les uns que les autres. C’est aussi ça Graphos.

>[ZeBdG]

   
 1/1/16  2016 Bonne année !

[Bonne année !] Toute l’équipe de Graphos en général et du BdG en particulier vous souhaite une belle année 2016 de A à Z, toute emplie de la beauté des lettres calligraphiées, typographiées, gaufrées, gravées ou imprimées par tous les procédés que le génie humain peut concevoir.

Cette année sera importante pour nous car elle marquera la vingtième année depuis la fondation de Graphos, qui depuis vingt ans à raison d’un dimanche et de deux jeudi après-midi par mois prêche la belle écriture. Certains se souviennent encore de nos débuts pour l’exposition aux Archives municipales de Marseille qui avait vu tant de beaux travaux regroupés et donnés à admirer à tout un chacun profanes et adeptes. La calligraphie latine était en ce temps-là cantonnée à quelques spécialistes et la transmission uniquement assurée par quelques individus prêchant dans le désert. Aujourd’hui après bien des hauts et des bas, tout ceci a bien changé, les livres de calligraphie de qualité fort inégale pullulent, soulevez une pierre et vous trouverez dix « professeurs de calligraphie » dont le niveau est parfois plus proche du zéro que de l’infini, bref,  la calligraphie existe et se porte plutôt bien.
Si nous en avons le courage, nous ferons peut-être au cours de cette année une petite chronique de ces années, ne serait-ce que pour laisser dans la mémoire éternelle du monde numérique une trace écrite de ces moments qui, pour moi en tout cas, m’ont fait progresser dans bien des domaines.

Alors bonne année 2016 et bon anniversaire Graphos ! 



 

>[ZeBdG]

   
 Décembre 
 
 29/12/15  Big L'embonpoint des livres

[L'embonpoint des livres] Intéressante question que se pose le Guardian, en anglais hélas, est-ce que les livres deviennent de plus en plus épais ? En tant que gros lecteur, je me suis souvent fait la réflexion ces dernières années que certains romans, pas forcément aussi dense et complexes que Guerre et paix, dépassaient parfois les 600 pages allant même pour les plus obèses jusqu’à 800 pages et plus. Pour une intrigue plus développée ? Pas forcément. Pour un plus grand nombre de personnages à la psychologie plus approfondie ? Sans doute pas. Alors pourquoi ?

Je me souviens quand est paru Dune de Frank Herbert, un pavé de 600 pages en grand format, un des premiers livres de science-fiction si épais, je me disais qu’il devait y avoir tout un monde à l’intérieur. Et en le lisant j’ai découvert que oui, et qu’il était si complexe qu’il fallait bien autant de pages pour nous narrer par le menu la vie de Paul Atréides. Mais comment se fait-il alors que l’univers bien moins vaste et riche de Metro 2033 de Dmitri Glukhovski en fasse 640 ? Et soit suivi de Métro 2034 qui en fait à peine moins ?

L’article du Guardian tente de trouver des réponses à ce qui semble bien être un fait avéré. Tirage à la ligne des auteurs ? Volonté de faire sérieux et riche en proposant des volumes de plus en plus énorme de la part des éditeurs ? Typographie plus lisible et marges plus conséquentes des imprimeurs ? Pour ce dernier point, je vous rassure, le volume du livre n’est pas un indicateur de lisibilité, en tout cas pas pour les formats poches, et tous ceux qui se sont plongés récemment dans quelques romans fleuves en petit format pourront en témoigner. Même en grand format, les Bienveillantes de Jonathan Littell avec ses dialogues en continu dans un texte qui fait tout de même 1400 pages auraient mérité de sortir en plusieurs volumes, plutôt que de nous infliger ce texte déjà difficile à lire de par son sujet dans une mise en page qui en rend la digestion si pénible, malgré la qualité intrinsèque du texte et de l’angle d’approche du sujet.

Alors, il nous reste à faire un peu de musculation en prévoyance des visites à la librairie, et à prévoir nombre de sacs renforcés si nous ne voulons pas voir nos achats éparpillés à la vue de tous sur les trottoirs. Et on dit que les gros lecteurs sont forcément chétifs et maigrichons, ce ne sera sans doute plus le cas dans un futur proche !

>[Elstir Alaligne]

PS :notre illustration représente le produit d'une idée aussi sotte que grenue d'imprimer tous les articles de Wikipedia. S'il fallait un troupeau de mouton pour produire une bible au Moyen Âge, il a sans doute fallu pas mal d'arbre pour produire un tel pavé !

   
 25/12/15  Noël Joyeux Noël
 

[Joyeux Noël] Emergent un peu difficilement d’une nuit de Noël longue, chaleureuse et bien arrosée, toute l’équipe du Blog de Graphos vous souhaite un joyeux Noël !

>[zeBdG]

   
 21/12/15  3D Typo 3D

[Typo 3D] Ça ne sert à rien, mais c’est beau. Comme certains laboratoires de recherche, des artistes produisent également des choses totalement inutiles mais au moins elles au l’intérêt d’être belles.

J’en veux pour preuve l’idée géniale d’un artiste chinois, Zhou Hongtao, qui utilise les imprimantes 3D fort à la mode en ce moment, pour créer de magnifiques pages de caractères en relief. L’idée est simple mais il fallait l’avoir, il « imprime » la page en rajoutant des hauteurs variables aux différents caractères, créant ainsi un petit paysage qui ressemble fortement aux centres villes des cités américaines avec leurs gratte-ciels et leurs rues à angle droit. Et c’est normal puisque c’est à partir de ce que les pédants nomment des modèles numériques de terrain qu’il calcule ses œuvres. Non content d’imprimer des caractères chinois, il utilise son idée, baptisée Textscape avec des caractères occidentaux, voir même simplement avec des caractères en Braille permettant ainsi même aux aveugles de toucher du doigt son innovation.

Alors là, je dis bravo, c’est très simple et très beau !

>[Arletti Paux]

PS : et merci à Graphiline pour avoir signalé cet artiste !

   
 17/12/15  IA? NaNoGenMo-2015

[NaNoGenMo-2015] Il y a franchement des informaticiens un peu dérangés de la cervelle. Savez-vous que pour la troisième fois, un concours a été lancé qui propose à tout un chacun, maitrisant la programmation bien entendu, d’écrire un programme qui doit générer un roman de 50000 mots au minimum ? Oui, vous avez bien lu, il faut demander à un ordinateur de produire un texte, la définition du texte acceptable reste entièrement libre, texte qui sera jugé pour sa qualité sachant que les seules contraintes sont de publier le texte en question et à la fin du concours, de publier les sources du programme qui a généré ce texte.

Cette année, 188 candidats ont répondu à l’appel. Alors bien sûr, il y a des textes qui sont sans doute très « art conceptuel » comme celui qui correspond à l’énumération des noms des couleurs de chaque pixel de l’image de la couverte d’un roman d’Hemingway. Je vous le traduis : bronze, bronze, bronze, terne, or, bronzage foncé, etc… Pas très lisible, en tout cas pour un humain.

Bien entendu, les geeks de tout bord se sont amusés à proposer des contributions plus farfelues les unes que les autres, dont une qui me plait ben et qui consiste à reprendre Moby Dick, le roman hautement symbolique d’Hermann Melville et d’en remplacer une partie du vocabulaire marin par des termes issus de l’univers cyberpunk. Bien vu, le célèbre début du texte est tout particulièrement soigné.

Une contribution qui m’a plus particulièrement intéressé est celle de Lisa Daly qui a créé un programme qui tente de reproduire le manuscrit Voynich, avec sa graphie si particulière et ses figures étranges. Le résultat est  intéressant même si, en toute subjectivité, je trouve qu’il y manque une bonne part d’étrangeté du manuscrit original.

Vous pouvez vous promener dans les diverses contributions qui sont en libre accès sur Github, un site que les programmeurs connaissent bien, mais qui est d’usage suffisamment simple pour ne pas requérir dix ans d’études de la programmation pour y accéder !

Bon c’est une raison de plus de lire l’anglais, il semblerait que les plus fous ne soient pas forcément les Romains ni les Gaulois !

>[Madmacs]

   
 13/12/15  Uh? Mais à quoi ça sert ?

[Mais à quoi ça sert ?] Franchement, on se demande ce que certains laboratoires ont dans l’idée quand ils proposent à notre admiration des innovations aussi bizarres qu’inutiles, en tout cas pour des humains moyens tels que votre serviteur. Quel est l’intérêt, à par passer en première page des journaux, d’annoncer au monde stupéfait que l’on vient de réussir à imprimer une image en couleur de moins de 100 micromètres de côté, c'est-à-dire qu’elle tiendrait sur la section d’un cheveu humain, soit une résolution effective de 127000 dpi. Bien entendu, le Livre des Records leur a immédiatement accordé la faveur d’y figurer. Mais d’application pratique, à part de pouvoir faire de la pub pour les microbes, je n’en vois guère.

Un autre article recensait récemment l’utilisation des mots comme « réalisation formidable », « innovation incroyable » « avancée stupéfiante » dans les articles scientifiques et signalait qu’ils étaient en hausse de plus de 50%. ET la raison en est fort simple, alors qu’il y a quelque temps encore, la qualité d’un article scientifique était jugée par ses pairs sur son contenu, aujourd’hui les responsables administratifs de la recherche, incapables d’utiliser ce critère, se contentent de juger, et donc d’accorder les conséquents budgets afférents,  en fonction de sa visibilité dans les médias, le nombre de clics sur la page qui en propose le résumé ou le nombre de vision des pubs qui ornent le moteur de recherche.

Et donc une avalanche d’articles plus sensationnalistes les uns que les autres, de découvertes non reproductibles, en attendant la contre vérification le budget, lui, est arrivé, et surtout l’installation d’une espèce de pensée unique qui empêche les avis contraires au courant d’idée principal de se manifester. C’est ce que dénonçait il y a quelques années un météorologiste qui avait eu la mauvaise idée de proposer un article pas tout à fait en accord avec l’idéologie à la mode du catastrophisme climatique, son budget de recherche avait été supprimé, ses équipes dispersées, bref, un enterrement de première classe.

Voilà ce qui arrive quand on laisse les incompétents  aux manettes. Et à voir le monde d’aujourd’hui je crois qu’il n’y a pas que dans la recherche qu’ils sont arrivés au pouvoir.

>[Larissa Sairarient]

   
 9/12/15  Bio Deus sive natura

[Deus sive natura] Et encore une série de belles photos de la nature vue de près… ou de loin. Cette fois, le thème est BioArt donc l’art de la vie. Et il y a une fois encore de magnifiques images, et même des films, comme cette magnifique croissance de bactéries dans une boite de Petri ou cette colonie de vers qui forme une magnifique couronne poilue, en passant par cette incroyable macrophotographie de l’émail de nos dents que j’ai été bien incapable de reconnaître à) première vue.

Parcourez donc ces photos et découvrez les fort belles images des gagnants de cette année, mais n’oubliez pas d’aller faire un tour du côté des galeries des gagnants des années précédentes, vous verrez qu’elles recèlent bien d’autres beaux portraits de la nature sous toute ses formes.

Seul bémol à mon avis, certaines photos sont hautement retouchées, comme toutes celles prises au microscope électronique puis ensuite colorisées (le microscope électronique ne donne que des images en noir et blanc) ou bien les images de synthèse certes magnifiques mais qui sont bien loin de la réalité des choses, on admire là la qualité du dessinateur ou du coloriseur mais pas la beauté de la nature.

Ceci dit ne boudons pas notre plaisir et laissons-nous émerveiller par la beauté divine qui est celle de la nature. Deus sive natura nous enseigne Spinoza.

>[Alba Rouche]

   
 5/12/15  Net E-Corpus en ligne

[E-Corpus en ligne] Suite à l’article sur la mise en ligne des manuscrits de la BM de Lyon, un fort sympathique lecteur du BdG me signale l’existence d’une autre initiative, arlésienne cette fois. Il s’agit de E-CORPUS dont il nous précise que « cette base, créée par le Centre de Conservation du Livre d’Arles [CCL] (désormais COPEIA), en partenariat avec la Région PACA, la Communauté Européenne et l’Unesco, met en ligne des milliers de manuscrits et de documents rares et inédits conservés dans les fonds d’établissements privés et publics couvrant en particulier l’ensemble de la zone euro-méditerranéenne : cent livres ne valant pas voir, faites un petit tour sur le site pour vous faire une idée de sa richesse ». Ce que je fis dans la minute, vous vous en doutez bien.

Et ce site propose en effet des documents fort divers que je vous cite pêle-mêle, depuis des modèles calligraphiques ou paléographiques d’écritures anciennes, jusqu’à des recueils d’étoffes indiennes en passant par tout un fonds de livres autour de Nostradamus donc quelques beaux exemplaires d’époque. La période couverte va depuis l’antiquité grecque et phénicienne jusqu’à des documents contemporains, dont quelques beaux manuscrits berbères écrits en touareg dont l’esthétique raffinée est fascinante, même pour ceux qui comme moi, n’en déchiffrent pas un seul mot.

La navigation est très proche de ce que l’on trouve sur les sites de recherche universitaire et nécessite donc quelques efforts pour s’y habituer, mais les documents que vous allez découvrir valent largement le temps que vous passerez pour apprendre à y naviguer.

>[Manu Scrit]

   
 1/12/15  10! Le BdG a dix ans

[Le BdG a dix ans] Et bien oui, le BdG a dix ans ! Un compte rond pour ce début décembre 2015. Si si, descendez tout en bas de la colonne de gauche, vous y trouverez des liens qui vous mènent tout droit au fin fond du passé, en ce premier décembre 2005 où paraissait le premier article du BdG sur le Manuale typographicum d’Hermann Zapf, merveille typographique, perfection de la mise en page, sublime ouvrage montrant tout ce qu’un maître peut produire quand il est arrivé au sommet de son art.

Aujourd’hui dix ans après, 1122 articles plus loin, nous sommes fiers d’avoir tenu contre vents et marées, avanies informatiques et grosses flemmes éditoriales. Les statistiques montrent une fréquentation régulière d’entre 200 et 300 visites par jour, avec un creux pendant les vacances, (oui, vous nous lisez majoritairement au travail ?) venant de tous les pays du monde, même les plus obscurs (un clic mal placés et vous voici devenus visiteur du BdG, cher habitant de Niue). Bref, avec des hauts et des bas, des fréquences d’articles hautement variables en fonction des occupations des uns et des autres, des pseudos divers et variés aux jeux de mots fleurant bon l’Almanach Vermot, et depuis quelques temps une concession à la modernité informatique en la création d’un compte Twitter. Bon pas encore d’un compte Facebook, il ne faut pas aller trop vite.

Je repense encore à la maquette montrée à l’époque aux graphosiens présent pour le stage de calligraphie tibétaine avec Jigmé Douche et l’exposition de calligraphie qui l’accompagnait. Qui aurait cru, et nous les premiers, que nous serions encore en ligne dix ans après ?

Alors buvons ensemble une bonne coupe de champagne virtuel, du meilleur car dans le monde virtuel du village planétaire, le meilleur et le pire sont aussi facile à trouver au bout d’un clic, et soufflons dignement et dans la joie les dix bougies virtuelles de notre gâteau virtuel d’anniversaire qui ne nous fera pas monter la glycémie d’un poil !

Bene valete et semper vivat !

 

 

>[zeBdG]

   
 Novembre 
 
 7/11/15  Clic Renaissance…

[Renaissance…] On connaissait la petite manie de Peter Greenaway de glisser dans certains de ses films des tableaux classiques en suspendant le mouvement des acteurs juste durant quelques dixièmes de secondes, le temps pour le spectateur attentif de repérer la référence mais sans trop lourdement insister pour ne pas casser la fluidité de l’image. Tout un art dans lequel il est passé maître.

Tout à fait par hasard, s’il existe, voici un autre détournement du même genre, bien moins sérieux et plus humoristique à mon goût, il s’agit des travaux de Freddy Fabris. Ce photographe demande à des mécaniciens automobiles de camper des scènes de tableaux plus ou moins connus dans leurs habits de travail, et insère à l’arrière-plan, plus ou moins discrètement, les éléments du décor des tableaux originaux. Bien souvent, rien que la position des personnages permet de reconnaître tel ou tel chef d’œuvre même si je trouve tout de même assez difficile de nommer les originaux. Je me dis bien mais oui, c’est… oui cd fameux tableau… sans parvenir à le nommer tant le changement de décor et de costume a quelque chose de déstabilisant.

Le tout forme à la fois une resucée de ces chef d’œuvres mais personnellement m’interpelle également puisque quand Michel Ange peint le plafond de la chapelle Sixtine, il y utilise comme modèles non point des personnages connus de l’époque mais bien plus vraisemblablement des gens croisés ici ou là dont le physique se prête bien au personnage qu’il veut camper. Et de même pour Freddy Fabris qui nous montre des gens ordinaires dont l’apparence a été à peine transformée par quelques postiches pour certains d’entre eux.

C’est une fois de plus le bon côté d’internet que de pouvoir rendre visible à l’admiration du monde entier les travaux remarquables d’artistes méconnus. Et gageons qu’ils sont encore nombreux à mériter de sortir de l’ombre.

>[René Sens]

   
 3/11/15  Nord Journées de Luxeuil

[Journées de Luxeuil (2/2)] Le lendemain dimanche matin, la typographie était à la fête avec deux conférences par un professeur et un élève de l’ANRT de Nancy qui nous ont parlé de la difficile création d’une police de caractère numériques de cette écriture ultra-ligaturée et des divers choix qui s’offrent au concepteur. Abandonnons dès le départ la lisibilité, ce n’est pas avec ce genre d’écriture que vous pourrez faire votre prochaine carte de vœux, encore que, nous avons plutôt réfléchi sur les diverses possibilités en matière de stabilisation depuis le dessèchement complet si on en élimine toute trace de la main jusqu’à la profusion des formes graphiques si on veut respecter le geste qui lui a donné naissance.

L’après-midi, ces journées se sont terminées par une visite de Luxeuil en général et de l’exposition consacrée à cette écriture en particulier, avec une grand moment d’émotion devant un tout petit bout de parchemin prêté par l’abbaye de Saint Gall, unique et rarissime comportant quelques lignes de cette belle écriture retrouvé tout à fait par hasard dans le rembourrage d’un étui. Les discussions furent longues et passionnantes devant ces témoignages historiques de la réalité de cette écriture.

La séparation fut longuement retardée mais devint inévitable eu lieu en fin d’après-midi. Mais nous avons tous convenu de nous retrouver pour les prochaines journées d’études tant nous avons été accueillis chaleureusement par les animateurs de ce colloque mais aussi par les membres de l’Office du tourisme de Luxeuil, les amis de Saint Colomban et bien entendu le personnel de l’Abbaye qui nous a reçu. Alors si vous avez manqué ces première journées d’étude ne faites pas deux fois la même bêtise, notez bien les dates du prochain colloque quand elles seront annoncées !

>[Aimé Rovée]

   
 Octobre 
 
 31/10/15  Nord Journées de Luxeuil

[Journées de Luxeuil (1/2)] Je me rends compte que je ne vous ai pas encore relaté les deux délicieuses journées d’étude sur l’écriture mérovingienne de Luxeuil. Souvenez-vous, je vous avais prévenu, ce colloque avait lieu tout début octobre, était organisé par les Amis de Saint Colomban, dont on fête cette année les 1400 ans de la disparition, et animé par Claude Laurent François.

Alors ce fut un régal. Découpé en trois demi-journées, il a attiré beaucoup de monde malgré le peu de vision grand public du sujet et a été un grand moment paléographique, calligraphique et typographique. Et pour tout vous dire aussi, un grand moment d’amitié, car retrouver une brochette de lursiens en goguette en dehors de la traditionnelle semaine d’août a été une grande joie.

Le samedi matin, nous eûmes droit à une série de conférence sur la paléographie de cette mérovingienne avec exploration des conditions de son apparition mais aussi mise en contexte dans l’histoire des écritures médiévales, conférence données par divers spécialistes du sujet, professeur à l’école des Chartes ou brillants universitaire, nous avons été éblouis par tant d’érudition sur l‘estrade mais aussi dans le public ! L’après-midi était dévolue à la calligraphie, avec la présence de Laurent Rébéna et Bruno Gigarel, dont l’exposé théorique a été suivi d’éblouissantes démonstrations qui sortaient largement du cadre de l’écriture de Luxeuil puisque nous avons vu en « live », je cite pêle-mêle, de l’écriture mérovingienne, normal, une anglaise fleurie comme seul de grand professionnels savent la tomber, une belle texture bien charpentée mais aussi bien balancée, et pour finir une capitale romaine au pinceau façon révérend père Catich qui m’a fait, personnellement tomber la mâchoire d’admiration devant tant de virtuosité. Un très grand moment de « faire » qui venait agréablement complémenter tant de moments de « dire »..

(à suivre…)

>[Aimé Rovée]

   
 25/10/15  Net Les manuscrits de Clairvaux

[Les manuscrits de Clairvaux] Et encore une bonne nouvelle pour tous les calligraphes amateurs de manuscrits anciens où puiser une salutaire inspiration pour les travaux contemporains : l’abbaye de Clairvaux vient de mettre la totalité de ses merveilleux manuscrits en ligne.

Vers la fin du XVe siècles, l’abbaye comptait environ 1750 manuscrits qui ont été transférés à la Révolution dans les archives de l’État où ils ont du subir un petit peu d’évaporation puisqu’on nous explique qu’il n’en reste aujourd’hui plus que 1150 soit quand même plus de 600 manuscrits disparus en deux siècles. Gageons qu’ils n’ont pas été perdus pour tout le monde, et que quelques archivistes indélicats se sont sans doute un peu « payés sur la bête » comme on dit.

Les manuscrits restants en 2009 ont d’ailleurs été ont été inscrits au registre « Mémoire du monde » par l’Unesco, dont j’apprends l’existence à cette occasion, et dont la page web nous propose une galerie de photos souvent fort intéressantes.

Alors bien entendu, cela fait donc belle lurette qu’un ensemble de documents aussi précieux n’est plus localisé à l’abbaye elle-même, ils ont été transférés depuis longtemps dans une médiathèque moderne dont on peut espérer qu’elle utilise toutes les techniques les plus récentes pour conserver l’état dans lequel ces trésors ont traversé le temps, et éviter qu’ils ne se fasse grignoter par moultes petites bêtes avides de vieilles peaux. Non, vous comprenez tout de travers, je ne parle pas de jeunes hommes sans le sous aimant particulièrement les vieilles rombières richissimes, je parle de ces petits insectes, poissons d’argent, blattes, psoques et autres dermestidés qui sont le cauchemar des bibliophiles et qui transforment les plus beaux livres en des lambeaux bien loin de leur état initial.

Donc allez-y voir, vous ne risquez pas d’abimer ces splendides numérisations, vous pouvez les regarder en pleine lumière, de près ou de loin, vous pouvez tourner les pages (virtuellement) les retourner (virtuellement) voir même les plier (virtuellement), aucune craquelure ne viendra détruire ce qu’il y a des siècles, les moines de cette abbaye ont mis tant de temps à créer.

Et pour vous convaincre qu’il n’y a pas que les vers qui sont nuisibles aux livres anciens, je vous démontrerai que de bien plus grosses bêtes le sont encore plus, en vous proposant de regarder cette vidéo absolument hilarante de la visite de Mr Bean à la bibliothèque. Enjoy, comme ils disent, pas besoin de traduction.

>[Emma Nuscry]

   
 20/10/15  IA Titres accrocheurs…

[Titres accrocheurs…] L’âme humaine est parfois décevante de simplicité. J’en veux pour preuve la récente réalisation d’une équipe de scientifiques qui ont créé et éduqué une intelligence artificielle (IA ou AI pour les intimes, francophones ou anglophones) pour qu’elle génère en continu les titres les plus accrocheurs ! Cette IA a donc été affublée d’un logiciel d’apprentissage à base de réseau neuronaux, qui miment le comportement des cellules de notre propre cerveau et donc ses facilités d’apprentissage, et les a nourris avec des milliers de titres accrocheurs glanés sur internet, et Dieu sait s’ils sont faciles à trouver en grande quantité.

Le résultat ? Un site, le Clicotron, sur lequel est créé toutes les vingt minutes un article du type de ce que nous proposent les tabloïds, avec son titre ultra-accrocheur, une photo et un texte, tous générés par cette IA dans un seul but : vous donner envie de cliquer pour en savoir plus long. Et si la plupart sont tout de même assez rigolos et incroyables, voir même rigolos parce qu’incroyables, certains semblent presque réels et, lorsqu’il les a découverts, il a fallu que le concepteur de cet IA vérifie que ce n’était pas un des titres fournis en exemple que le système avait tout bêtement ressorti.

Alors nul doute que les éditeurs de ce genre de journaux vont rapidement comprendre qu’ils peuvent gagner énormément plus d’argent en licenciant tous les « journalistes » (entre guillemets, vous le noterez) pour les remplacer par un système de ce genre. Et pas de surprise non plus, ces titres continueront à trouver leur clientèle qui ne se doutera pas de la substitution !

>[Greta Bloïde]

   
 15/10/15  Small Nikon 2015

[Nikon 2015] Encore une série de photos magnifiques du monde qui nous entoure, il suffit de savoir regarder… avec le bon appareil photo ? Nikon organise cette année encore leur concours des plus belles photos scientifiques au microscope et, fort gentiment, nous en présente les plus belles contributions. Et il y a de quoi s’émerveiller ! Bien souvent il s’agit de macrophotographies qui montrent les détails les plus insignifiants de notre entourage sous un jour qui les transmute de viles plantes ou animaux en merveilles de couleur et de géométrie.

Mais oui, si on le regarde de près (ou de loin bien souvent) le monde minéral, végétal et animal est magnifique, régalez-vous en sans modération !

>[Nini Cone]

   
 2/10/15  Big Mérou nous la fait XXL

[Mérou nous la fait XXL] L'ami Mérou fait une fois de plus des siennes, et ce pour notre plus grand bonheur. On le savait expert dans l'art de calligraphier sur des papiers extrêmement légers, du papier de soie du genre de ceux qui servent à rouler les cigarettes, et de les coller un peu partout sur les murs, par exemple à Lurs. Avantage, un peu d’eau suffit et le papier se délite en quelques averses laissant l’emplacement aussi propre au final qu’il ne l’était au moment du collage, voir même plus puisque protégé des intempéries par le susdit petit papier. Bien entendu, le papier en question porte un petit message soigneusement choisi par notre ami Henri, dont on connaît la capacité à nous faire réfléchir en profondeur sous des dehors humoristiques.

Il est depuis passé à la vitesse supérieure puisqu’il m’a récemment signalé qu’il avait réalisé une de ces calligraphies sur une feuille de deux mètres vingt de large sur dix mètres de long ! Le texte calligraphié est un texte de Milosz sur le vent et ce travail hors pair a été réalisé pour les trente ans du Festival du Vent à Berck-sur-Mer. Pour les petits curieux, le papier utilisé est un papier de soie de 15g au mètre carré (!!!) des Papeteries de Montségur dans la Drôme, « le meilleur papier de soie du monde ! » aux dires d’Henri, qui connaît bien cette usine.

Ce travailest une vraie prouesse technique, car entre l’encre qui lui sert à calligraphier dont on pressent qu’elle ne doit pas être trop liquide sinon elle troue le papier, mais pas non plus trop sèche sinon elle ne laisse aucune trace, l’outil qui va avec et, encore plus incroyable, calligraphier sur une telle largeur sans froisser ni déchirer le papier, notre ami Henri donne ici  encore la preuve non seulement de sa grande habileté en matière de lettres mais aussi de son art consommé du bricolage calligraphique pour arriver à réaliser des œuvres si particulières sortant complètement des chemins battus de la calligraphie habituelle.

J’ai eu la chance de recevoir de sa part une série de photos de son travail que je n’hésite pas à vous livrer sur notre album Picasa ! Chapeau bas une fois de plus !

>[Sacha Peaubat]

   
 
 
 

 
 

Marchands du temple
et autres stratèges du marketing, désolé il n’y a rien à vendre ici…
Pas de pubs sur notre blog… sinon les nôtres !
 




>TOPIC au prix de 10 €. « Physique quantique & sémiologie – Les Aphorismes d’André Bloggo » à découvrir dans toutes les bonnes librairies.
ISBN 2-7551-0027-3
news@leblogdegraphos.net

>SCOOP [BdG] - Le Prix Nobel de Physique 2015 est attribué à André Bloggo pour sa loi de la « Relativité relative » selon laquelle ce sont les trains qui regardent passer les vaches.
news@leblogdegraphos.net



>Le [BdG] victime de son succès ! En moyenne, 40% de PDM sur les ménagères de moins de 50 ans et 60% de PDM sur les adolescentes peroxydées, le [BdG] sera présenté, en prime time, l’année prochaine, par André Bloggo en personne !
news@leblogdegraphos.net

>Un fonds d’investissement serbo-taiwanais vient de renflouer financièrement André Bloggo, malgré une perte en Bourse de 800 000 milliards de dollars US !
news@leblogdegraphos.net



>Méteorix – Vomikon – Tamerator – Débilostars – Liste des jeux sur :
http://zombitherapy.com
Participez au championnat du monde !
Et gagnez un voyage pour 2 personnes à Blairoland grâce au [blog] de Graphos !
news@leblogdegraphos.net

>gratuit on ze blogosphère – le moteur de recherche du [blog]
[ ……………………………… ]
news@leblogdegraphos.net



>SCOOP [BdG] - Le Prix Nobel de Physique 2015
est attribué à André Bloggo pour sa loi de la « Relativité relative »
selon laquelle ce sont les trains qui regardent passer les vaches.
news@leblogdegraphos.net

>A l'occasion de la publication du kit de développement (OQP) pour Brazil 7.0, baptisé «  T’es fait comme un rat la loose ! », Boogle a dévoilé l'une des nouvelles fonctions de son OS mobile : la navigation par « BMMN », Boogle Mortel Maps Navigation.
news@leblogdegraphos.net



>Pour éviter toute contamination virale, grippes A, B, C, D, E, F - Faites vacciner votre Blog d’urgence. Après usage, un Pater et deux Avé, noyez votre souris dans une solution hydro-alcoolique.
news@leblogdegraphos.net

>Ô Pinaise ! Exclu people sur le BdG ! Le secret de MS. de Secret Story 4 serait que : « Le cousin germain de l’enfant caché d’André Bloggo et de Simone de Beauvoir, aurait eu une relation intra-utérine, avant fécondation in vitro, sans rapport avec la date des dernières règles de son propre père. »
news@leblogdegraphos.net



>Le petit André Bloggo est attendu par ses parents caisse 11.
Je répète, le petit André Bloggo (…)
news@leblogdegraphos.net

>Bloggo, haricot,
Nicolas Hulot !
sur le [BdG].
Jeux de mots maître Capello !
news@leblogdegraphos.net



>« Si à 50 ans on n'a pas de solex, on a quand même raté sa vie. »
- André Bloggo
news@leblogdegraphos.net

>- Hé le BdG ? Avez vous l'adresse de Google.fr svp ?
- T trop marrant jojo_A420,
tu veu bien aitre mon nami ?
news@leblogdegraphos.net



>Il avait comme seul viatique pour surfer sur le net, une paire de [Blogs], un 357 magnum & un brelan d’as. 
news@leblogdegraphos.net

>Les aphorismes d’André Bloggo, professeur de droit public à l’Université de Paris X Nanterre sur le [BdG] c’est un peu comme un string sans ficelle.
- vos commentaires :
news@leblogdegraphos.net



>SCOOP [BdG] - Le Prix Nobel de Physique 2010 est attribué à André Bloggo pour sa loi de la « Relativité relative » selon laquelle ce sont les trains qui regardent passer les vaches.
news@leblogdegraphos.net

>Le [BdG] victime de son succès ! En moyenne, 40% de PDM sur les ménagères de moins de 50 ans et 60% de PDM sur les adolescentes peroxydées, le [BdG] sera présenté, en prime time, l’année prochaine, par André Bloggo en personne !
news@leblogdegraphos.net



>Vous êtes sur le [blog ©] de G.
Il n’y a aucun copyright sur rien !
Alors reproduisez tout !
news@leblogdegraphos.net

>Demande confidentielle
je désire grâce à votre [blog] :
- Gagner au jeu une forte somme d’argent
- trouver le grand amour
news@leblogdegraphos.net



>Actuellement sur le [blog]
- un visiteur (vous)
- 189 pages visitées
- 257 articles
- 9849 commentaires
news@leblogdegraphos.net

>Location de calligraphies
collection printemps - été
achat & vente on ze [blog]
news@leblogdegraphos.net



>Blogophilie, Biglophilie,
Blagophilie, on ze [blog]
news@leblogdegraphos.net

>On ze [blog] -
View my complete profile
news@leblogdegraphos.net



>Location de calligraphies
collection printemps - été
achat & vente on ze [blog]
news@leblogdegraphos.net

>Authentification pour accéder au [blog] de Graphos :
- je suis mineur
- je suis majeur
- autre
news@leblogdegraphos.net




>André Bloggo Président !
news@leblogdegraphos.net
>Offrez des [blogs]
news@leblogdegraphos.net



>Pizza Fish – livraison en 15 mn on ze [blog]
news@leblogdegraphos.net

>Vous êtes sur le [blog ©] de G. Il n’y a aucun copyright sur rien !
Alors reproduisez tout !
news@leblogdegraphos.net



>Franchement… ce [Blog] se carre en bouille !
Posté le dimanche
17 janvier 2007 à 15:58
Modifié le vendredi
13 octobre 1307 à 334 :21756
news@leblogdegraphos.net

>TEG & PFB roulent en [Blogmobile] 16 soupapes.
news@leblogdegraphos.net



>[Info Blog] Temps très lourd pouvant tourner aux averses et aux orages pour le week-end.
news@leblogdegraphos.net

>[Blogs] à la mode de Caen, pour les amateurs d'abats de blogs uniquement !
news@leblogdegraphos.net



>Le petit André Bloggo, est attendu par ses parents caisse 11. Je répète, le petit André Bloggo (…)
news@leblogdegraphos.net

>La République populaire de Chine menace le [BdG] de sanctions économiques si ce dernier persiste à maintenir un embargo sur les rillettes du Mans (infos AFP).
news@leblogdegraphos.net



>Le [BdG], propulsé par Stevie Wonder v1.5 "Strayhorn" & PFB 5.2 !
news@leblogdegraphos.net

>Ici Londres…
«  Les artichauts sont crus - je répète, les artichauts sont crus… Le Modem a refroidi, je répète Le Modem a refroidi… »
news@leblogdegraphos.net



>Ce [blog] est lu dans 80 pays y compris la Suisse
news@leblogdegraphos.net

>Nous démentons l’information de la fusion de ce [blog] avec Général Electric Inc.
news@leblogdegraphos.net



>Le PDG de ce [blog] vient d’être limogé avec un golden parachute de 45 millions de dollars US
news@leblogdegraphos.net

>La fracture numérique tue mais moins que la facture numérique.
[André Bloggo]
news@leblogdegraphos.net



>Attention veuillez manipuler avec une infinie précaution votre souris sur le [BdG]. Celui-ci est entièrement piégé au Semtex.
news@leblogdegraphos.net

>3258 visites aujourd'hui
2348187 visites au total
726 billets affichés
5440 commentaires
news@leblogdegraphos.net



>[Débilor@ma] ce site vous envoie des e-mail rémunérés, vous regardez les e-mail et vous touchez de l'argent !
Rien de plus simple !
C'est gratuit, profitez en :
news@leblogdegraphos.net

>Le fichier .zar est une archive - Net. Vous pouvez le décompresser avec une serpillière.
news@leblogdegraphos.net



>[Bloggers] sans frontières
unissez-vous !
news@leblogdegraphos.net

>Sports & loisirs
on ze [blog]
news@leblogdegraphos.net

 
    Made on a Mac   Valid CSS!   Valid XHTML 1.0 Transitional   [Valid RSS]   PC also    
Technorati Profile