Vous organisez un événement lié à l'écriture ou à la calligraphie ? Vous avez un coup de cœur pour un livre ?

Vous avez apprécié une exposition ?

Envoyez un message à notre modérateur à l'adresse : news@
leblogdegraphos.net
et nous la publierons dans ces colonnes.



Le >[BdG] est le blog de l'association Thot Graphos

L'association Thot publie tous les mois le webZine "La Lettre de Thot".

Abonnez-vous,
c'est gratuit.

Abonnez-vous au RSS simple ou complet du BdG




Découvrez le
Blog des Editions Arqa
Partenaire du >[BdG]
 



Mnemosis

le nouveau site de
Thierry E. Garnier
Partenaire du >[BdG]
 



Calligraphies
Le Portail de
toutes les écritures

Partenaire du >[BdG]




2014

Avril
Mars
Février
Janvier

2013

Décembre
Novembre
Octobre
Septembre
Août
Juillet
Juin
Mai
Avril
Mars
Février
Janvier

2012

Décembre
Novembre
Octobre
Septembre
Août
Juillet
Juin
Mai
Avril
Mars
Février
Janvier

2011

Décembre
Novembre
Octobre
Septembre
Août
Juillet
Juin
Mai
Avril
Mars
Février
Janvier

2010

Décembre
Novembre
Octobre
Septembre
Août
Juillet
Juin
Mai
Avril
Mars
Février
Janvier

2009

Décembre
Novembre
Octobre
Septembre
Août
Juillet
Juin
Mai
Avril
Mars
Février
Janvier

2008

Décembre
Novembre
Octobre
Septembre
Août
Juillet
Juin
Mai
Avril
Mars
Février
Janvier

2007

Décembre
Novembre
Octobre
Septembre
Août
Juillet
Juin
Mai
Avril
Mars
Février
Janvier

2006

Décembre
Novembre
Octobre
Septembre
Août
Juillet
Juin
Mai
Avril
Mars
Février
Janvier

2005

Décembre




Etiamsi omnes,
ego non.

Je crois que la police de caractères la plus vendue et la plus utilisée dans le monde est le Garamond...
et ça, ça me donne confiance en l'avenir de l'humanité.
Adrian Frutiger

Dieu a fait des hommes grands et d'autres petits,
je les ai rendus
tous égaux.
Samuel Colt

Je préférerais me faire examiner la prostate en direct à la télévision par un type aux mains bien froides plutôt qu’avoir une page Facebook.
Georges Clooney

La typographie est un métier ancien et simple. Très simple. Aussi simple que de jouer du violon. Mais guère plus.
Maximilien Vox

Si Dieu voulait que nous soyions courageux, pourquoi nous a-t-il donné des jambes ?
Marvin Kitman

La poésie soulève le voile sur la beauté cachée du monde.
Sei Shonagon


Si hoc legere scis nimium eruditionis habes.
Anonyme


La typographie est le seul art ayant la discrétion pour principe.
Jérôme Peignot


Quand l'avenir a-t-il cessé d'être une promesse pour devenir une menace?
Chuck Palahniuk


L'imprimerie,
c'est l'artillerie
de la pensée.
Rivarol


On peut dire n’importe quoi
sur un blog.
J. Bové


Je parle pas aux cons, ça les instruit.
Michel Audiard


Sème le trouble et tu récolteras la lumière.
Maurice Dantec


Aucune poésie
n'est concevable sans la participation du diable.
William Blake


Si ayant frappé quelqu'un sur une joue, il te tend l'autre, frappe le sur la même, ça lui apprendra
à faire le malin.
Cavanna


La vie est la jeunesse de l'immortalité
Goethe


Choucroute ne s'écrit pas forcément en gothique…
Laurence


Ce monde ne fait que rêver,
il approche
de sa fin..
F. Rabelais


On n'a rien inventé de mieux que la bêtise pour se croire intelligent.
A. Nothomb


Un tueur est un individu qui s'investit davantage dans ses rencontres que le commun des mortels.
A. Nothomb


La mort est le moyen pour Dieu de nous rappeler de ne pas trop faire les malins.
/.

 

La règle du Je...

>[Le Blog de Graphos] est un endroit de liberté, ivre de plume et de peinture, de convivialité, d’amitié et de partage - sans aucune publicité d’aucune sorte – ni pop up… ni virus. >[Le Blog de Graphos] est consacré à la calligraphie latine, à l’enluminure, au mail art, aux écritures d’Orient et d’Occident, aux contre-écritures aussi comme dirait Jérome Peignot, du Tag au manuscrit de Voynich, des écritures mandingues à la Rustica du Ve siècle…, les membres de Graphos vous proposent de vous exprimer sur l’actualité du moment, de notre quotidien, de vos journées, livres, expos, films ou états d’âmes… Nos lectures, vos passions, nos coups de cœur, vos coups de gueules, retrouvez-les régulièrement sur >[Le Blog de Graphos]. Vous êtes artiste graphique ou simple passionné, calligraphe professionnel ou enlumineur, animateur, membre ou président d’une association, vous désirez nous faire partager vos envies, qu’elles soient tentations ou démangeaisons… >[Lire la suite...]
 
 

 Avril 
 
 7/4/14  RdL Gérard Blanchard

[Gérard Blanchard] Gérard Blanchard est une figure incontournable des Rencontres de Lure. Il a laissé des souvenirs impérissables dans la mémoire de tout ceux qui l’ont rencontré. Aussi est-il bien normal que la revue Communication et Langages dans laquelle ses écrits ont si longtemps paru, lui consacre le numéro anniversaire de ses cinquante ans. À l'occasion de cette parution, un événement est organisé et voici ce qu’on nous en dit :

« À l'occasion de la parution de son numéro spécial anniversaire consacré à Gérard Blanchard, la revue Communication & Langages fête ses 50 ans le vendredi 11 avril 2014, 17H, à la Maison de la Recherche de l'Université Paris-Sorbonne (28 rue serpente, 75006 Paris, métro Odéon ou saint-MIchel).

La revue y sera présentée, ainsi que le numéro spécial coordonné par Elsa Tadier, Virginie Vignon et Samuel Goyet. Ce numéro est issu de la compilation des presque 200 articles que Gérard Blanchard a écrit dans et pour la revue. Il est composé d'articles d'universitaires, de professionnels de la lettre & de l'édition, sur les thèmes chers à Blanchard : mise en page, typographie, graphisme, cinéma, bande-dessinée... Guillaume Guilpart, du DSAA Typo de l'école Estienne, a également participé au numéro en mettant en page une quinzaine de citations de Blanchard qui viennent ponctuer le déroulé des articles. Ce travail sera présenté par Raphaël Lefeuvre, de l'école Estienne.

En plus du numéro, une exposition sera inaugurée. Elle comporte tous les visuels réalisés spécialement pour le numéro par Guillaume Guilpart, ainsi que certains numéros emblématiques de la revue et des travaux réalisés par les étudiants d'Estienne pour créer une typo à partir de l'écriture manuscrite de Gérard Blanchard

Cette présentation sera suivie d'un cocktail. Venez nombreux ! » 

Que rajouter de plus, sinon que ceux qui ne pourront pas y assister pourront toujours se procurer le fameux numéro de Communication & Langage du cinquantenaire !

>[Rocco Municassion]

   
 3/4/14  Niouz Mai de la calligraphie

[Mai de la calligraphie] Amélie Dhesse nous fait le plaisir, cette année encore, de nous envoyer le programme du Mai de la calligraphie de Saint Amand les Eaux, événement que l'on ne présente plus aux fidèles lecteurs du BdG que vous êtes tous, bien évidemment. Voici ce qu'elle nous dit sur l'édition de cette année :

« Créé à Saint-Amand-les-Eaux en 2003, le festival du « Mai de la Calligraphie », devenu fidèle rendez-vous des amateurs d'art et de patrimoine écrit, a achevé en 2012 un cycle de dix ans d'expositions couronnées de succès.

En 2013, c'est sous la forme d'une résidence d'artiste que l'art de la belle écriture est revenue à Saint-Amand-les-Eaux (formule qui sera désormais appliquée en biennale), avec la venue de Stéphanie Devaux et ses "Graphies textiles".

Cette fois, c'est avec les premiers jours du printemps que fleurissent à nouveau les belles lettres à Saint-Amand-les-Eaux. A l'occasion du 12e Mai de la Calligraphie, le musée de la Tour Abbatiale de Saint-Amand-les-Eaux propose aux visiteurs une balade poétique et esthétique à travers diverses œuvres consacrées au règne végétal.

L'exposition « Jardin de mots » réunit du 22 mars au 31 mai une soixantaine de créations d'artistes contemporains calligraphes et enlumineurs : Stéphanie Devaux, Catherine Matte, Vincent Geneslay, Marine Porte de Sainte-Marie, Isabelle Quibel, Bruno Riboulot, Annie Bouyer et Amandine Lefebvre.

Quand le signe devient feuillage et la ligne devient tige, les pleins et déliés des calligraphies font écho aux courbes et proportions des végétaux. Les alphabets inspirés des motifs art nouveau côtoient les lettrines décorées de délicates fleurs, ou encore les empreintes de feuilles rythmant les fonds aquarellés des compositions. Quant aux textes choisis par les calligraphes, de nombreux rendent eux aussi hommage aux merveilles de la nature (poèmes de Ronsard, citations...). Les enluminures aux couleurs éclatantes s'ornent de plantes variées. Dans le respect des techniques et de l'esprit médiéval, fleurs et rinceaux peints avec patience minutie, tiennent une place de choix dans les bordures, et vignettes historiées.

En regard des œuvres contemporaines se dévoilent manuscrits et imprimés anciens consacrés aux plantes. Issus du Conservatoire National de Botanique de Bailleul, des planches d'herbier du XIXe siècle, ornées de titres calligraphiés et de commentaires manuscrits, présentent des plantes tinctoriales servant à la fabrication d'encres et de pigments. »

Bon ben, si cela ne vous donne pas envie de sauter dans une voiture et de remonter l'A7 à toute allure (pour les provençaux), je ne sais pas ce qu'il vous faut ! D'autant que si vous lisez bien, l'événement déborde largement le cadre du mois de mai et ce sera bientôt le printemps tout entier qu'il faudra passer à Saint Amand les Eaux !

>[Aimé de la Calligraphie]

   
 Mars 
 
 30/3/14  3D Foodini

[Foodini] Ah voilà enfin une percée technologique de l'impression 3D qui me semble digne de figurer au palmarès des rares inventions ayant fait avancer l'humanité. Mais oui, j'ai découvert récemment qu'il existe une imprimante 3D pour imprimer... de la nourriture ! Il suffit de remplir les « encriers » de la machine avec divers coulis, pâtes et autres condiments liquides ou pâteux et cet engin peut les répartir en formant des plats non seulement esthétiques, enfin pour peu que le modèle qu'on lui donne soit un tant soit peu recherché, mais aussi délicieux, si le conducteur de la presse (enfin je m'égare un peu dans les termes, là) bref que l'informaticien qui programme la machine ait une bonne intuition des mélanges gastronomiques.

Alors bon, évidemment, c'est une machine à destination du public djeun’s, donc l'exemple typique qui nous est proposé est de faire... une pizza voir pour les plus avancés... un hamburger. Mais rien ne nous oblige à tomber dans les extrêmes de la junk food, je suis sûr que cet outil peut aussi bien servir à exalter les vertus de la gastronomie française, passée je l'ai appris il y a peu, au patrimoine mondial immatériel de l'humanité. Non mais.

Rêvons du jour où lors d'un stage Graphos, nous passerons la matinée à dessiner les plats qui nous seront imprimés à midi pour les agapes traditionnelles. Bon je ne me leurre pas, tout cela sera à mille lieues d'arriver à la cheville des petits plats que nous concoctent les amis de Graphos, mais on imagine bien ce genre d'engin pour ajouter une fine couche de calligraphie gastronomique sur une bonne tarte au saumon et chèvre, ou bien quelques dessins sur la soupe de châtaignes et foie gras, voir même quelques lettres bien tournées sur un cake au thon ?

Si vous trouvez cet engin intéressant et que vous voulez qu'il voie le jour, c'est un projet que vous pouvez soutenir en les finançant sur Kickstarter.

>[Raphou Diny]

   
 26/3/14  Ciné Her

[Her] Quand j'ai vu le film Her, que je vous recommande chaudement par ailleurs, j'ai été interpelé par le métier du personnage principal : il écrit de fausses lettres manuscrites que des enfants envoient à leur parents, que des amoureux envoie à leur amoureuse, et réciproquement, bref, des lettres où l'émotion est tangible dans le message. Il fait ça en dictant sa prose, fort émouvante par ailleurs, à un ordinateur qui finit par imprimer une lettre faussement manuscrite donc, mais qui en a toutes les apparences.

Alors donc, une lettre manuscrite est plus expressive qu'un mail ? Et ce même si à la fois expéditeur et le destinataire savent qu'il s'agit d'un faux, dont l'expéditeur n'a même pas composé le texte ? Tiens donc... le monde serait-il tellement en manque d'émotions qu'il serait prêt à s'illusionner à ce point ? Certes, de nos jours, nombre de calligraphes gagnent leur maigre croute en faisant des milliers d'enveloppes manuscrites pour l'envoi de courriers prestigieux par les nombreux acteurs du monde du luxe. Mais au moins, ces lettres sont vraiment manuscrites et le côté esthétique de la chose l'emporte largement sur la part émotionnelle. Bref, l'exemple de ce film me laisse sans voix...

D'autant que ce qui pourrait sembler être de la science-fiction est en passe de débarquer dans notre réalité quotidienne : je viens de tomber sur un article expliquant que ce genre de firme existe vraiment, sauf que les lettres sont réellement écrites à la main. Oui, chers calligraphes en mal de travaux rémunérés, les travaux gratuits on en trouve toujours, prenez exemple sur cette société américaine et lancez-vous dans l’écriture pour autrui !

En tout cas, calligraphes ou pas ne manquez pas cet excellent film, Her, non pas pour le métier qu’exerce le personnage principal, mais pour la réflexion qui y est menée sur la relation homme machine et ce serpent de mer qui revient de façon récurrente chatouiller notre intellect, l'intelligence artificielle.

>[Andy Méyle]

   
 22/3/14  $? Faux billets en offset

[Faux billets en offset] Je ne sais pas si c’est pour se faire mousser, mais les policiers canadiens fanfaronnent quand même un petit peu trop quand ils annoncent avoir démantelé un atelier de fausse monnaie à Trois-Rivières, il y a quelque temps. On nous expose que les malfaiteurs utilisaient un papier imitant de façon extrêmement précise celui des vrais billets de vingt dollars américains, avec filigrane et (fausse) bande de détection et qu’ils imprimaient en offset des contrefaçons « qu’on ne pouvaient détecter à l’œil nu » des originaux.

Alors là, franchement ils poussent un peu mémé dans les orties, comme on disait dans ma lointaine jeunesse. Je veux bien que les billets en dollars soient les plus facile du monde à contrefaire, puisqu’ils sont conçus pour ça, car les faux billets verts contribuent tout aussi bien à l’hégémonie du dollar sur l’ensemble de l’économie de la planète que leurs contreparties officielles. Certes, je veux bien que le consommateur moyen ne passe pas en revue les billets de son portefeuille toutes les trois minutes pour en détecter les spécimens étranges, voir louches, voir même suspects, et certes l’œil du public ne vaut pas celui de l’expert et le niveau d’éducation du regard du citoyen moyen sur l’imprimé est aujourd’hui en déclin, voir même en chute libre, mais tout de même, ne pas pouvoir distinguer l’impression d’une gravure au centième de millimètre en plusieurs passages de plusieurs couleurs avec gaufrage et tout le toutim d’une bête impression offset en un seul passage avec le tramage afférent des couleurs et l’absence de gaufrage ? Et pourquoi pas d'un impression par la « jet d'encre » de ma belle-mère, tant qu'on y est ? Ma foi, je crois que les corps des plus célèbres faussaires doivent se retourner dans leur tombe, eux qui non seulement devaient graver à l’identique les cuivres des billets réels mais s’acharnaient aussi à retrouver les encres utilisées, passer plusieurs fois sous la presse leur production pour finalement de toute façon être détectés par le moindre caissier un peu exercé.

Alors si aujourd’hui il suffit d’une presse offset pour produire des faux billets que le vulgum pecus ne peut distinguer à l’œil nu, je crois avoir trouvé une justification financière de faire subir à nos chers têtes blondes des cours de sensibilisation à la gravure et à la typographie !

>[Betty Pographe]

   
 18/3/14  Expo Kitty Sabatier

[Kitty Sabatier] Le monde des grands calligraphes se divise en deux catégories, comme dirait Clint Eastwood dans le cimetière de Sad Hill, les calligraphes qui une fois qu'ils ont un style y restent collés pour le restant de leurs jours et dont les travaux sont reconnaissables à cent mètres, qu'ils datent d'il y a vingt ans ou de la veille, et les autres qui sont toujours mouvants, toujours en recherche, dont les travaux au fil des ans évoluent et dont à chaque fois qu'on les découvre, on découvre à la fois la richesse et l'expérience de tout le chemin parcouru mais aussi un nouveau bout de route ajouté aux précédents qui poursuit parfois dans la même direction, mais qui parfois est un véritable pas de côté montrant une recherche dans une direction totalement différente et surprenante. A la lecture de ce qui précède, vous avez deviné où va ma préférence. Et c'est à cette deuxième catégorie qu'appartient Kitty Sabatier. Quand je plonge dans mes volumineuses archives et que je retrouve ses travaux d'il y a quelques (hum hum) années, je constate le chemin qu'elle a parcouru entre 1999, quand elle nous a rendu visite à Graphos, et ses travaux d'aujourd'hui. Quel travail pour retrouver l'essence du trait calligraphique, une tendance vers l'abstraction sans jamais perdre de vue le signe et tout ce qu'il implique, une recherche dans les textures et l'utilisation fine du support et de l'encre ou de la peinture. Mis bout à bout, on devine le cheminement intérieur, on voit le lien entre chacun des travaux et le suivant, mais c'est quand on juxtapose les travaux des années 90 quand elle est venue à Lurs aux rencontres de calligraphie et les travaux d'aujourd'hui qu'on peut voir toute l'ampleur de son évolution.

Alors Kitty est une artiste trop rarement exposée, à mon goût en tout cas, donc il faut absolument profiter de toutes les occasions d'aller admirer ses travaux. D'ailleurs il s’en présente une à Toulouse dans les jours prochains, car elle expose du 4 au 31 mars, avec un vernissage le 18 mars, à l'espace Saint Cyprien à Toulouse. Vous trouverez toutes les informations dans une bien belle vidéo d'accroche, un teaser comme le nomment nos amis d'outre atlantique, que je vous conseille de regarder de bout en bout, certes, tout comme je vous conseille d'aller trainer votre souris sur son site personnel, mais la virtualité ne peut pas rendre, même sur un écran retina, toute la finesse de l'interaction entre le support et l'encre que Kitty Sabatier arrive à créer. Pour l'apprécier il faut le voir IRL, in real life comme le précisent nos amis d'outre manche.

>[ZeBdG]

   
 14/3/14  Geek Pi day

[Pi day] Les geeks sont des obsessionnels des mathématiques tout aussi bien que de l’informatique. Et quand on commence à s’intéresser aux nombres, à leur symbolique et à leurs propriétés, on commence à discerner la nature sous-jacente de notre univers, ce qui donne parfois des résultats pas piqués des hannetons.

J’en veux pour preuve un nouveau jour de fête inventés par les geeks d’outre atlantique, et Dieu sait s’ils sont nombreux, actifs et… geeks ! Ils ont donc inventé pour ce quatorze mars le « pi day », le jour de pi puisque à la mode étazunienne, ce jour s’écrit 3/14 ce qui représente le nombre pi ou tout du moins, sa partie entière et ses deux premières décimales. Je ne vous ferai pas de cours de mathématique à propos de ce nombre, quoique mon envie en soit forte tant il y a de choses à dire, je me bornerai simplement à signaler que c’est un nombre dit transcendant, tout un programme, en ce sens qu’il n’est représentable que sous la forme d’une infinité de décimales, dans laquelle il n’y a aucun cycle, elle ne redémarre à 314… à aucun moment, et que ce nombre n’est solution d’aucune équation polynomiale.

Les mathématiciens peuvent parfois avoir un côté mystique assez prononcé, puisque j’ai lu de mes yeux, plutôt qu’entendu de mes oreilles, un mathématicien célèbre expliquer que la preuve de l’existence de Dieu était l’existence de l’identité d’Euler :

e ^ i x pi + 1 = 0 (e puissance i pi plus un égale zéro),

équation qui regroupe le zéro (le néant) le un (l’unité) le nombre i (solution imaginaire de l’équation x au carré égale -1) pi (le rapport de la circonférence du cercle à son diamètre) et e (la base des logarithme népériens) deux nombres transcendants, l’addition, la multiplication, l’élévation à la puissance et l’égalité. Bref, la totalité de l’algèbre en une seule formule. Je me souviens fort bien, le jour bien lointain au cours de ma taupe où on nous a appris et démontré cette formule, que j’ai ressenti un frisson qui montrait clairement l’irruption de la transcendance dans nos pauvres vies immanentes de taupins. Je n’imagine pas ce qu’a du ressentir Euler le jour où il l’a découverte.

Happy pi day !

PS : grande fête en 2016 puisqu’on fêtera le 3/14/16 soit quatre décimales après la virgule !

>[Madmacs]

   
 12/3/14  ??? De bien beau logos…

[De bien beau logos…] Le fait de travailler de longues périodes sur le même sujet empêche en général de prendre du recul, recul qui peut seul venir d'un détachement du problème et d'un pas de côté salutaire comme en apporte une bonne journée de balade au soleil. J'ai déjà maintes fois expliqué à mon boss que mes plus belles avancées dans le domaine du logiciel se sont toujours faites de retour de vacances, et que donc il fallait m'en donner bien plus. Des vacances, bien sûr. Il n'en est qu'à moitié convaincu, mais me laisse quand même travailler au quatre cinquième depuis des années, comme quoi malgré les apparence, le discours a porté.

Et que se passe-t-il quand des graphistes bossent quinze heures par jour pendant des semaines et des mois ? Ils conçoivent certes de joli logos vendus avec moult profits par leur studio, mais les logos en question ont aussi, parfois, et pour des esprits à l'humour mal placé, voir même irrévérencieux, ou pour tout dire totalement pervers, bref, ces logos peuvent avoir une seconde lecture qui n'est guère en faveur du client. Souvent, j'imagine que le client s'en rend compte et que des corrections sont faites, parfois même, la correction consiste à virer le travailleur qui est ainsi mal récompensé d'avoir tellement donné de sa personne. Mais il arrive que le logo soit mis en usage et qu'il fasse de l'entreprise ou de l'organisme qu'il représente la risée de tout un chacun, ce qui, avec la rapidité de diffusion que procure internet, veut dire la risée du monde entier, ou tout du moins de quelques milliards de personnes.

Un blog étazunien nous en livre une liste qui personnellement m'a fait bien rigoler, je vous la livre en espérant que cela vous procurera les quelques instants de pause dans votre travail qui vous permettront de prendre un peu de recul...

PS : quelques indices, cum veut dire sperme en anglais, et le logo des Junior Jazz Dance Classes peut être vu de loin comme une poitrine féminine, le reste va de soi... si vous avez l'esprit suffisamment retors...

>[Leporello Gaux]

   
 8/3/14  Space Nouveautés en orbite

[Nouveautés en orbite] Les satellites d'observation de la terre, doux euphémisme pour désigner les systèmes d'espionnage spatiaux, ont le vent en poupe et ce ne sont pas les différentes crises, guerres ou affrontements en cours aux quatre coins du globe qui vont changer la donne. Ce sont la plupart du temps les seuls moyens de savoir plus ou moins ce qui se passe dans des pays fermés comme la Corée du nord, dans des zones interdites aux journalistes comme en Syrie ou bien tout simplement aux endroits où ils risqueraient gravement de se faire trouer la paillasse, comme on dit dans les romans, comme en Crimée par exemple.

Mais comme dans tout domaine technologique, ce qui était autrefois réservé aux grandes puissances pouvant dépenser les milliards nécessaire à renvoyer le moindre bout de ferraille en orbite, devient aujourd'hui accessibles à tout un chacun ou presque, soit que les données recueillies soient mises à la libre disposition de tout le monde, voyez Google Earth, ou que plutôt que d'envoyer dans l'espace des systèmes de la taille d'un bus, on puisse réduire la taille de tels engins à taille plus à même d'en mettre le coût de lancement à la portée d'une société commerciale.
Récemment on a donc vu fleurir les nouveautés comme ces « cube sats » petits satellites de la taille d'une boite à chaussure, qui ont été lancés en série par la Nasa. Cela donne aussi cette incroyable initiative de prendre de la vidéo depuis l'espace, donnant ainsi une vision dynamique de ce qui se passe au sol.

Mais ne nous leurrons pas, pour pouvoir envoyer le moindre gramme en orbite, il est obligatoire de signer un contrat vous interdisant de diffuser des images fraîches de zones sensibles au grand public, mettant un terme drastique à la libre diffusion de l'information et réservant le droit d'accès à la réalité des choses aux seuls gouvernements et à leurs agences de renseignement. Mais tout de même, avec les exemples de Snowden, Manning ou Assange, on peut espérer que si vraiment les choses tournaient au vinaigre, un « whistle blower », lanceur d'alerte chez nous, diffuse un bon lot de vidéos instructives par Wikileaks. Il faut avoir confiance en la conscience morale des représentants de l'humanité !

>[Rocco Chondanlaispasse]

   
 4/3/14  Conf Henri Mérou à Lyon

[Henri Mérou à Lyon] Tadaaaa ! C'est la gloire pour notre ami Henri Mérou, invité perpétuel de Graphos et notamment de ses banquets gastronomiques de fin d'année. Lundi 10 mars, il donnera une conférence devant les Amis de Musée de l'Imprimerie de Lyon, dont je vous ai vanté moulte fois les mérites, à la fois pour leurs chaleureux voyages d'étude (pas forcément au sens graphosien du terme) et pour leur implication dans le Musée de l'Imprimerie de Lyon, qui nous régale en permanence d'expositions toutes plus intéressantes les unes que les autres. Henri va donc pour l'occasion enfourcher son cheval de bataille sur la défense d'un apprentissage raisonné, et donc efficace, de l'écriture à l'école.

Si vous vous intéressez un tant soit peu à la calligraphie, vous ne pouvez pas ignorer que cet enseignement est aujourd'hui en grand danger, entre certains pays où il est remplacé par un apprentissage de l'utilisation de tablettes et autres outils informatiques produisant une écriture dématérialisée et d'autres endroits où l'enseignement est carrément supprimé et où l'écriture est laissée à la libre créativité de chacun, suivez mon regard, pas si loin d'ici. Les adolescents d’aujourd’hui ont en effet en général une écriture à la fois inesthétique mais aussi inefficace, ce qui augure mal de la qualité des listes de courses dans un futur proche. Vous me direz qu'avec l'institution des super marchés en mode « drive » la liste de course rejoindra bientôt la longue liste des pratiques obsolètes ? Que nenni, car si la commande se fait il est vrai sur internet, l'accumulation quotidienne des denrées à acheter reste en très grand majorité une affaire de crayon et de papier ! Et comme bien souvent, je le constate chez mes propres enfants, les scribes sont dans l'impossibilité de relire ce qu'ils ont écrit la veille, l'écriture perd à la fois sa qualité de véhicule de la pensée mais aussi de mémorisation de l'information. Bref, à part faire marcher le business des stylos hors de prix, des papiers qui ne le sont pas moins et des plumes de calligraphies plus brillantes les unes que les autres, l'écriture manuscrite ne sera bientôt plus qu'une survivance des âges obscurs rejoignant la peinture sur les parois des grottes ou la chasse au mammouth.

Que vous soyez en phase avec ce qui précède ou pas, allez voir Henri Mérou dont les thèses vous interpelleront, dont la chaleur humaine vous étonnera et dont l'humour ne pourra que vous faire fatiguer les zygomatiques !

>[Emmanuelle Achessé]

PS : ne manquez pas à l'occasion de lui demander plus d'informations sur son histoire de slips !

   
 Février 
 
 26/2/14  Higgs J'ai enfin compris !

[J'ai enfin compris !] Vous en avez forcément entendu parler comme étant la découverte de physique fondamentale la plus importante de ce début de XXIe siècle, mais si vous êtes comme moi, le boson de Higgs reste enveloppé d'unépais mystère à base d'exagérations journalistiques (« la découverte la plus importante de tous les temps ») ou de sensationnalisme scientifique (« la particule de Dieu »).

Heureusement pour nous autres, vulgum pecus (n'y a-t-il pas là ne faute d'accord ?), un dessinateur de bandes dessinées, que j'espère au fait de ce genre de science fondamentale, s'est proposé de nous expliquer exactement en un petit film ce qu'est exactement le Boson de Higgs et en quoi sa découverte est une avancée importante dans le domaine de la compréhension de notre univers. Et vous savez quoi ? Je crois avoir tout compris ! Enfin, sans doute pas vraiment tout, parce qu'il a récemment remis une couche sur cette bien étrange particule sous la forme d'une nouvelle planche, simplement dessinée cette fois.

Par contre, je ne vois toujours pas pourquoi on l'appelle le « Mick Jagger » de la physique... Il faudra une petite bande dessinée pour me l'expliquer ?

>[Emmanuelle Achessé]

   
 22/2/14  Bisøü! Da viking code

[Da viking code] Si vous croyez que le manuscrit Voynich est la seule énigme historique faisant appel à tous les efforts des cryptographes modernes, détrompez-vous. Une nouvelle vient d'être diffusée sur le net à propos d'une écriture cryptographique à base de runes nommée jötunvillur (non, non ce n'est pas une blague) dont le secret, datant de plus de neuf siècles restait totalement opaque aux chercheurs (plus de détails ici pour les anglophones). Il faut dire que les cryptographes sont majoritairement issus des rangs des mathématiciens les plus éminents avec toute la force que cela suppose, mais aussi toute l'étroitesse de leur point de vue. Ils ont essayé les codes par substitution mono ou bi alphabétique, les codes de César, de Polybe, de Trithème, de Vigenère, le chiffre de Delastèle ou de Lorenz, ou même le grand code du roy Louis XIV. Bernique, rien de rien, l'énigme restait entière. Ils ont essayé de partir d'un texte en clair supposé connu pour retrouver la méthode, nada, ils revinrent bredouille. Ils n'allaient quand même pas supposer que le niveau des mathématiciens vikings étaient en avance sur les mathématique d’aujourd’hui ! Car même s'ils ont très probablement découvert l’Amérique bien des siècles avant Christophe Colomb, ils nous sont plutôt décrits comme de grands soudards, plus habiles à manier l'épée et la chopine qu'à inverser des matrices ou manier des polynômes binaires du 33e degré !

Jusqu'à ce qu'un historien aie une idée de génie. Il a remplacé chaque rune par celle qui termine son nom, donc par exemple, il a remplacé la rune « U » nommée « urr » par le « R » qui termine ce nom. Et tout à coup, la lumière a jailli et les messages en clair sont apparus. Eh oui, point besoin de mathématique avancée ni de combinatoire sophistiquée, mais juste une bonne dose d'intuition. Et de quelle teneur étaient ces messages qui laissaient secs les historiens depuis tant d'années ? A priori, ceux qui pensaient qu'ils allaient enfin découvrir les secrets des vikings, les comptes rendus de retour de leur explorations lointaines voir même transatlantique en ont été pour leurs frais. Il s'agit majoritairement.. de messages d'amour comme par exemple « Embrasse-moi »…

Bon et bien en plus d'être de farouches guerriers et de sacrés noceurs, les vikings semblent donc avoir été également des amoureux sachant garder le secret de leurs conquêtes ! Reste le côté graphique de ces runes qui ne cesse fasciner les calligraphes, vous en avez ici de beaux exemples !

>[Marie-Jo Tunvillur]

   
 18/2/14  mc2 Visualisation scientifique

[Visualisation scientifique] Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément a dit je ne sais plus qui (allez voir sur Google si vous y tenez), mais je rajouterai que comme une image vaut mille mots (idem) de bonnes données bien interprétées peuvent donner lieu à un déferlement de beauté scientifique. Car quoi de plus bassement matériel que des vitesses de courants marins, des directions de champs magnétiques ou des listes de mots de passe ? Et bien des scientifiques surdoués, à mon avis, conçoivent si bien ces données qu'ils arrivent à en faire percevoir la beauté intérieure en en proposant une visualisation non seulement compréhensible par tout un chacun, mais qui en révèlent aussi la beauté intrinsèque comme une manifestation de l'harmonie universelle de la nature.

J'ai découvert qu'un concours était ouvert pour les plus belles visualisations de données scientifiques, de photos de la nature ou d'éléments de communication didactique, concours dont les lauréats sont donnés à l'admiration de tous et de chacun ici.

Alors il y a de quoi s'en prendre plein les mirettes, depuis cette vidéo montrant les circulations, vents et autres courants dans la nature, celle-là expliquant les cellules souches ou ces neurones qui font furieusement penser à une forêt d'un monde du rêve. Que d'harmonie dans la nature révélée par ces photos et ces films ! Beaucoup de ces représentations arrivent à rendre visible l'invisible et toute la beauté qui est cachée à nos pauvres sens limités. Mais il y a aussi des représentations qui arrivent à mettre de la beauté où, à mon avis, il n'y en a aucune à l'origine, telle cette représentation de la fréquence des mots de passe utilisés sur internet ou cette vidéo de synthèse sur les acides nucléiques sphériques qu'on pourrait croire tout droit sortie d'un jeu vidéo (mais où est donc la commande de tir ?). Car de même qu'un naufrage peut donner des images d'horreur mais aussi le Radeau de la Méduse, la beauté est une harmonie subtile entre le sujet, la représentation qu'on en fait et bien sûr l’œil de celui qui la voit, autant dire que tout cela est d'une délicatesse infinie.

Notez une utilisation de typographies tout à fait choisies montrant bien l'intérêt qu'y portent les scientifiques qui ont réalisé ces merveilles. Et allez ! Encore deux heures passées collé sur son écran !

>[Sylvie Zua - Lisa Sion]

   
 14/2/14  www Deux nouveaux blogs

[Deux nouveaux blogs] Nous accueillons sur le net deux nouveaux blogs de graphosiens qui marquent par là leur volonté de montrer à la face (virtuelle) du monde (numérique) comment Graphos est grand ! Car oui, à Graphos, nous ne faisons pas que déguster une gastronomie choisie, des petits plats mitonnés maison ou de succulentes préparations dont les recettes font le plat principal de la discussion au cours de nos agapes. Non, nous travaillons aussi !

J'en veux pour preuve le blog de Delphine, qui propose d'explorer la fusion de l'architecture et de la calligraphie. Nous y voyons la délicatesse de ses travaux, dont il est vrai, nous avons la chance de profiter en live à chaque stage du dimanche. Je peux vous garantir que la virtualité du numérique, même excellemment scanné, vous prive du contact direct avec l'original qui nous fait découvrir toutes les subtilités dont son travail est prodigue, les amis de Graphos le savent bien, nous qui avons la chance ne serait-ce que de recevoir ses vœux une fois par an.

Mais je voudrais aussi vous faire découvrir le blog de notre ami Haroun, dernier entré chez Graphos, qui a donc subi son bizutage lors du stage de janvier (il semble s'en être remis sans difficultés) et dont le métier est graveur lapidaire ! Mais oui, après des années de recherches, après de nombreuses tentatives de monter un stage de gravure, qui n'ont été couronnées de succès qu'une seule fois il y a quelques années, voici qu'enfin nous avons un accès direct à la connaissance de ce mode d'écriture ancestral et éternel, opposé exact de la calligraphie éphémère sur support périssable. Autre corde à son arc, Haroun est également peintre en lettres et ce sont tous ces travaux dans ces trois domaines que vous découvrirez sur son blog. Juste un petit aparté, entre nous, malgré la politique anti-pub du BdG, pendant qu'il n'écoute pas, à la différence de nous autres dilettantes pour lesquels la calligraphie, la gravure lapidaire ou la peinture en lettres ne représentent qu'un agréable hobby une fois par mois, Haroun vit de son art, donc si vous avez besoin d'un spécialiste réalisant des  travaux de qualité dans ces domaines, ou si vous entendez parler d'opportunités de travailler professionnellement, n'hésitez pas à la contacter. Chut n'ayons l'air de rien, le voilà qui revient. D'ailleurs, je vois que notre ami Haroun propose également des stages de sculpture et de gravure, pour ceux, dont je suis, que le gravelet et la massette démangent...

Voilà de bien beaux sites à ajouter à vos favoris et à visiter régulièrement !

>[Léonne Zenette]

PS : vous remarquerez en première page du blog de Delphine une invitation à une exposition à la mairie du 8e arrondissement à Marseille que vous ne manquerez pas de visiter si vous voulez avoir un aperçu des travaux de Delphine. Vernissage mercredi prochain, pour les amateurs de pommes et de fromage blanc (private joke).

   
 10/2/14  CH Disparition lausannoise

[Disparition lausannoise] Je vous en parlais pas plus tard qu'il n'y a pas longtemps, les succédanés de relations humaines sont devenus la norme, il est de règle de ne pas sortir du petit cocon bien protégé de notre chez nous pour aller dans ce monde plein de dangers qui nous guettent à chaque coin de rue, sous la forme d'étrangers, de pédophiles, de roms, de pervers divers et de criminels à la kalachnikov en quête de chair fraîche.

Un lausannois a tourné un petit film qui nous montre sa ville le dimanche. On se croirait à la sortie d'une guerre nucléaire totale. Certes, l'obligation de fermeture de tous les magasins, cafés et restaurant compris semble-t-il, restreint considérablement les loisirs urbains disponibles le week-end et les lieux de rencontre s'en trouvent raréfiés, de plus les suisses sont proches de la nature et s'y rendent abondamment pour des randonnées dont ils ont le secret, ne dit-on pas d'un mollet musclé que c'est un mollet de vieux suisse ? De plus gageons que si nous nous déplaçons de quelques kilomètres, dans le centre commercial le plus proche, la foule retrouvera son volume de la semaine, voyez les embouteillages pour Plan de Campagne le dimanche, les gens s'y rendent en masse.

Mais bon, même si ce phénomène semble quand même bien loin d'être le cas chez nous, il suffit de voir les cinémas et les restaurants bondés à Aix le week-end, prenons garde que s'installe chez nous, surtout dans les générations suivantes, ce genre de désertification urbaine propice à un isolement encore plus drastique des personnes seules. Ah les petits bistrots de quartier où tout un chacun se retrouvait avec le voisin d'en face, le boulanger et le boucher, à picoler tranquillement en rigolant des dernières défaites de l'OM. Oups, désolé, d'un seul coup me voila pris en flagrant délit d'incitation à l'alcoolisme et de comportement anti-footballistique primaire. La prison me guette...

>[Amédée Zerre]

   
 6/2/14  Site Le Nouvel encrier

[Le Nouvel encrier] Notre amie Claudie, graphosienne émérite de longue date, nous signale une nouvelle boutique de matériel calligraphique qu'elle a découvert récemment. Cette boutique située à Rennes (aïe) possède un site en ligne (ouf) proposant du matériel par correspondance. Claudie nous dit y avoir reçu le meilleur accueil et nous a vanté les mérites calligraphiques de son personnel, preuve à l'appui puisqu'elle nous a montré la très belle enveloppe qui accompagnait un de ses achats.

On y trouve tout une série d'outils pour le calligraphe, que ce soit autour de l'écriture elle-même, plumes, feutres et autres instruments jusqu'aux plus bizarres mais aussi tout le matériel nécessaire à la mise en valeur de vos travaux sous la forme de cachets de cire et tampons divers et variés. Bien entendu, nous sont également proposés toutes sortes de papiers et de multiples marques d'encres. Les amateurs de calligraphie orientale ne seront pas en reste puisqu'on y peut aussi y acheter moultes genre de pinceaux, des plus anciens aux plus modernes ainsi qu'une série de calames.

Une partie didactique vous aidera à mettre en œuvre tous ces instruments, les encres et les supports, pour réaliser des faire parts de mariages, des cartes de vœux et tout ce qui fait la vie quotidienne du calligraphe. Enfin, pour ceux sont croyants mais pas pratiquants, une page du site liste, région par région, les calligraphes à qui vous pourrez demander des travaux à façon.
Bref, un acteur de plus dans le microcosme hélas bien réduit des marchands de matériel calligraphique de qualité, chez qui j’espère vous pourrez trouver le matériel qui vous aidera à réaliser vos chefs d’œuvre !

>[Adibou Tique]

   
 2/2/14  Site Iampeth

[Iampeth] Les écritures à la plume à pointe fine, anglaise, specenrian et compagnie ont leurs amateurs, leurs dévots devrait-je même dire, et leurs détracteurs, qui tous n'hésitent pas à recourir à l'anathème pour abominer leurs congénères calligraphes de l'autre bord. L'homme est ainsi fait que l'eau tiède ne lui convient pas et qu'il a plutôt un fort penchant pour les radicalités calligraphiques. Je braverai donc les uns pour me faire bien voir des autres en vous signalant un superbe site consacré à ces écritures que m'a bien gentiment indiqué une fidèle lectrice du BdG. Bon, ce sont des américains donc ils font les choses en grand, et c'est un peu normal vu le nombre de calligraphes pratiquants aux étazunis. Donc le site est superbe, et il propose moultes magnifiques pages de travaux divers, un magazine consacré à ces écritures et même une liste des plus grands pratiquants de cet art avec biographie et exemples de travaux pour les plus célèbres maîtres de cet art. Notez que contrairement à une rumeur persistante, sur vingt quatre personnes proposées à notre admiration, il n'y a que deux femmes. On y trouve également un monument élevé à la gloire de l'écriture manuscrite et aussi une invitation à une convention qui se tiendra à Indianapolis au mois d'août prochain. Imaginez un tel rassemblement des amateurs d'anglaise en France, on pourrait le faire tenir dans une cabine téléphonique ! Alors que là-bas, il y aura sûrement des centaines de participant(e)s avec show à paillettes, remise de diplômes (calligraphiés) et grand repas dansant. Souvenons-nous des années hélas révolues des Rencontres de calligraphie à Lurs et rêvons à leur résurrection ? Pour finir, vous trouverez aussi sur ce site une série de cours ainsi qu'une bonne vingtaine de livres anciens sur l'écriture qu'une bonne âme a mis en ligne et qui vous sont proposés soit en mode feuilletage, soit sous forme de PDF téléchargeables, pour pouvoir vous y référer plus facilement.

Bref, prenez le temps de parcourir ce très beau site, bourré d'un nombre incroyable d'informations, textes images et vidéos, qui montre que la calligraphie n'est pas un art du passé et que de part le monde, nous avons des congénères qui ont tout autant que nous l'amour de la belle écriture. De quoi se remonter le moral et trouver de belles inspirations.

>[Laurent Glaise]

PS : vous remarquerez quand même de ci de là quelques références à l'écriture à la plume carrée, mais ce n'est visiblement pas leur truc...

   
 Janvier 
 
 29/1/14  OMG Vœux pour 2014

[Vœux pour 2014] Le monde du politiquement correct a gagné, c'est un fait... Chaque citoyen doit être tellement être sûr d'éviter toute source potentielle de conflit que le neutre, le terne, le morne et le plat sont devenus non seulement la norme mais surtout une obligation. Aux US toujours très en avance sur ce terrain, regarder une personne plus de trente secondes équivaut à un harcèlement sexuel. On comprend mieux le succès de Facebook ou Twitter qui sont à la relation humaine ce que le gâteau en poudre à l'aspartame est au Saint Honoré pâtissier. Alors surtout que pas une tête ne dépasse, sans quoi les nains seront offensés, pas une voix plus haute que l'autre sinon les sourds vont être lésés, pas une opinion un peu plus contrastée sans quoi les aveugles vous feront un procès. D'où une platitude quasi parfaite des scénarios de nos films récents, d'où une vie politique à l'encéphalogramme aussi plat que celui d'un cadavre et un nivellement total par le bas des paroles et des actes, sauf bien sûr pour les extrêmes de plus en plus vociférants par contraste, et que l'on tente d'éteindre en les baillonnant faute d'avoir le courage de leur opposer des arguments et d'entrer dans le conflit.

J'ai reçu un courriel de vœux humoristique qui résume en quelques phrases ce monde que nous avons bâti. Je vous le livre, mais prenez garde en rigolant de bien vous rendre compte que « le cauchemar a déjà commencé » (air connu) :

« Meilleurs Vœux 2014... !

Avertissement préliminaire : le principe de précaution est maintenant inscrit dans la Constitution, tandis que des lois pénales sévères prohibent toute discrimination et toute analyse hérétique de l'histoire contemporaine, sous peine de prison. Par prudence, je vous adresse donc pour 2014 des vœux que j'espère « politiquement corrects » et, surtout, en conformité avec la législation en vigueur dans notre libre démocratie. En conséquence, j’ai le regret de vous demander de bien vouloir ne pas tenir compte de la formulation sous laquelle je vous aurais éventuellement fait parvenir mes vœux pour 2013 et années précédentes. Celles-ci étant nulles et non avenues, vous voudrez bien trouver ci-dessous, sous la forme légale fournie par mon avocat, une...

Nouvelle formulation :

Je vous prie d'accepter, sans aucune obligation implicite ou explicite de votre part, mes vœux à l'occasion du solstice d'hiver et du premier de l'an, en adéquation avec la tradition, la religion ou les valeurs existentielles de votre choix, dans le respect de la tradition, de la religion ou des valeurs existentielles des autres, ou dans le respect de leur refus, en la circonstance, de traditions, religions ou valeurs existentielles, ou de leur droit de manifester leur indifférence aux fêtes populaires programmées. Ces vœux concernent plus particulièrement :

- la santé, ceci ne supposant de ma part aucune connaissance particulière de votre dossier médical, ni d'une quelconque volonté de m'immiscer dans le dialogue confidentiel établi avec votre médecin traitant ou votre assureur avec lequel vous auriez passé une convention obsèques ;

- la prospérité, étant entendu que j’ignore tout de la somme figurant sur votre déclaration de revenus, de votre taux d'imposition et du montant des taxes et cotisations auxquelles vous êtes assujetti ;

- le bonheur, sachant que l'appréciation de cette valeur est laissée à votre libre arbitre et qu'il n'est pas dans mon intention de vous recommander tel ou tel type de bonheur.

Nota Bene :

Le concept d'année nouvelle est ici basé, pour des raisons de commodité, sur le calendrier grégorien, qui est celui le plus couramment utilisé dans la vie quotidienne de la région à partir de laquelle ces vœux vous sont adressés. Son usage n'implique aucun désir de prosélytisme. La légitimité des autres chronologies utilisées par d'autres cultures n'est absolument pas mise en cause. Notamment :

- le fait de ne pas dater ces vœux du yawm as-sabt 1 Safar de l'an 1434 de l'Hégire (fuite du Prophète à Médine) ne constitue ni une manifestation d'islamophobie, ni une prise de position dans le conflit israëlo-palestinien ;

- le fait de ne pas dater ces vœux du 2 Teveth 5773, ne constitue ni un refus du droit d'Israël à vivre dans des frontières sûres et reconnues, ni le délit de contestation de crime contre l'humanité ;

- le fait de ne pas dater ces vœux du 3ème jour (du Chien de Métal) du 11ème mois (Daxue, Grande Neige) de l'année du Dragon d'Eau, 78ème cycle, n'implique aucune prise de position dans l'affaire dite "des frégates de Taïwan" ;

- le fait de ne pas dater ces vœux du Quintidi de la 3ème décade de Frimaire de l'an 221 de la République Française, une et indivisible, ne saurait être assimilé à une contestation de la forme républicaine des institutions.

Enfin, l'emploi de la langue française ne sous-entend aucun jugement de valeur. Son choix tient au fait qu'elle est la seule couramment pratiquée par l'expéditeur. Tout autre idiome a droit au respect tout comme ses locuteurs.

Clause de non responsabilité légale :

En acceptant ces vœux, vous renoncez à toute contestation postérieure. Ces vœux ne sont pas susceptibles de rectification ou de retrait. Ils sont librement transférables à quiconque, sans indemnités ni royalties. Leur reproduction est autorisée. Ils n'ont fait l'objet d'aucun dépôt légal. Ils sont valables pour une durée d'une année, à la condition d'être employés selon les règles habituelles et à l'usage personnel du destinataire. A l'issue de cette période, leur renouvellement n'a aucun caractère obligatoire et reste soumis à la libre décision de l’expéditeur. Ils sont adressés sans limitation préalable liée aux notions d'âge, de genre, d'aptitude physique ou mentale, de race, d'ethnie, d'origine, de communauté revendiquée, de pratiques sexuelles, de régime alimentaire, de convictions politiques, religieuses ou philosophiques, d'appartenance syndicale, susceptibles de caractériser les destinataires.

Leurs résultats ne sont, en aucun cas, garantis et l'absence, totale comme partielle, de réalisation n'ouvre pas droit à compensation. En cas de difficultés liées à l'interprétation des présentes, la juridiction compétente est le Tribunal habituel du domicile de l'expéditeur. »

J'ajouterai « s'il vous plait pensez à l'environnement avant d'imprimer cet email », et « l'empreinte carbone du transport de ce message a été minimale afin de ne pas contribuer au réchauffement climatique ». Et là, vous pouvez éteindre votre dernier neurone encore fonctionnel.

>[Êve de Bonanait]

   
 25/1/14  What? I'll be back…

[I'll be back…] L'affaire Voynich rebondit... De temps à autre, quelqu'un aborde sous un nouvel angle l'énigme de ce manuscrit mystérieux, dont je vous ai parlé de nombreuses fois. Après les grilles de Cardan, le dialecte est-européen dont on aurait supprimé les voyelles et autres extravagances, une nouvelle piste nous est proposée par des botanistes américains qui ont étudié les nombreuses représentations de plantes du manuscrit, et qui ont cru y reconnaitre une trentaine de plantes communes... au Mexique ! Et voici donc une nouvelle hypothèse pour expliquer le genèse de ce bien étrange manuscrit, il serait écrit par un des tout premiers explorateurs des Amériques car n'oublions pas que le parchemin sur lequel il est écrit aurait été date d'entre 1404 et 1438. La plupart des plantes en question ont des vertus médicinales, mais lesquelles n'en ont pas, ce qui mettrait sur la piste d'un traité de médecine par les plantes écrit dans un dialecte mexicain oublié... dont l'écriture a également disparu puisque c'est bien là l'énigme : ce manuscrit est le seul témoignage existant de cette magnifique écriture, si graphiquement semblable à ce que nous connaissons et néanmoins si étrange dans ses formes.

Bien entendu, dans cette affaire, dès que quelqu'un émet une nouvelle hypothèse, tous ceux qui l'ont précédé se font un devoir de tenter de la démolir et il en est bien ainsi encore cette fois, d'autant que l'article dans lequel le botaniste détaille sa trouvaille est émaillé de nombreux "il est évident que" "sans aucun doute" et autres affirmations péremptoires dont l'évidence pourrait être un peu plus étayée, en tout cas à destination des botanistes, car pour ma part je le crois sur parole, ne sachant qu'à peine distinguer une rose d'un acacia (sauf pour les épines).

Bon hélas, ceci ne fait absolument pas avancer le schmilblick que constitue le texte et il semble que le contenu sans doute passionnant de ce manuscrit vieux de cinq siècles reste pour toujours un mystère. Il ne nous reste qu'à rêver devant les nombreuses illustrations souvent complètement surréalistes, et à laisser partir notre imagination dans ce monde bien étrange où les femmes enceintes se baignent dans de bien bizarres baignoires.

À feuilleter sans modération !

PS : ce manuscrit est tout particulièrement apprécié des cypher-punks, ces geeks experts en matière de cryptographie et de sécurité informatique, à tel point qu'il a donné lieu à quelques cases d'une petite bande dessinée très appréciée par ceux-ci, xkcd, dont l'auteur donne lui aussi son hypothèse. Pour les non anglophones, il s'agirait d'un manuel de maître de jeu d'une variante médiévale de Donjons et dragons...

>[Edmée Xique]

   
 21/1/14  Art L'alphabet de Basoli

[L'alphabet de Basoli] Il y a parfois des gens qui ont de drôles d'idées. Et je trouve qu'on en rencontre particulièrement dans le domaine de l'écriture. De Raban Maur, aux trames de lettres à la fois dessins et prières, à Mark Danielewski, qui raconte une histoire autant par le texte que par la typographie, l'écriture a prouvé sa plasticité totale envers tous les élans créatifs les plus échevelés.

J'en veux pour preuve la splendide création que nous a concocté Antonio Basoli, tout entier formé de bâtiments les plus étranges dont une partie forme les lettres d'un alphabet fantastique. Basoli n'était pas architecte, heureusement, je vois mal ce genre de constructions réellement édifiées dans une ville, sauf pour écrire Coca Cola bien sûr, mais c'est un peintre et graveur au tournant du XIXème siècle dont le reste des travaux consultables en ligne est assez banal finalement. N’étant pas architecte, il n'a donc pas eu à se coltiner le côté vraisemblable ou même possible de la construction de tels bâtiments, non, juste le côté esthétique et ma foi je trouve ça particulièrement réussi. Basoli a été jusqu'à peupler ses villes imaginaires pour les rendre encore plus réalistes, ce qui donne, je trouve, un caractère étrange à tous ces gens : ils ne se rendent pas compte qu'ils sont devant un gigantesque Y ?

En se promenant sur le site qui nous propose ces si belles gravures, on peut trouver des documents étonnants, comme le formulaire d'immigration dans l'état d’Hawaii des USA au nom des trois astronautes d'Apollo 11, les premiers à marcher sur la lune qui sont en effet retombés dans l'océan pas loin d’Hawaii. On y voit la mention "Départ : la lune, arrivée : Honolulu, bagages : échantillons de poussières et de roches lunaires". Je ne sais pas si c'est une blague (d'époque !) ou simplement la rigidité administrative à l’œuvre, mais le côté surréaliste de l'affaire m'a bien fait rigoler ! On imagine qu'ils se fassent refouler à leur arrivée sur le territoire étazunien pour ne pas avoir rempli un tel formulaire !

>[Bernard Chitecte]

   
 17/1/14  Conf Art du trait au Luc

[Art du trait au Luc] Les temps étant plutôt pluvieux en Provence en ce moment, la météo est donc idéale pour les stages Graphos (et donc ce dimanche, nous plancherons sur une linéale à la plume fine) et les conférences diverses et variées, du moment qu’elles ne sont pas en plein air. Donc pour vous remettre du stage graphosien, on me signale que se tiendra au Luc une conférence très passionnante sur le thème du compagnonnage, de la construction des cathédrales et de l’art du trait, associée à une exposition sur les mêmes sujets. Donnée samedi 25 janvier à 14h30, au cinéma situé 11 rue de la République au Luc en Provence, la conférence sera animée par Jean-Claude Lhommeau qui est un érudit de la chose, au dire de personnes qui le connaissent et qui m’ont recommandé de m’y rendre. Ce que je ferai donc, et ce, même si le temps est clément.

Il n’est pas si courant de rencontrer des érudits au fait de ces groupes discrets que sont les compagnons, même si un œil averti peut parfois en trouver les traces, soit dans les marques de tâcheron des anciennes cathédrales ou autres bâtiments en pierre taillée, soit dans certains chef d’œuvres laissés dans la nature à l’admiration des passants (photos ici et ).

>[Omar Dutrait]

   
 13/1/14  Clic J'accepte

[J'accepte] J'accepte. Combien de fois cliquons-nous sur ce bouton sans lire une seule des lignes des contrats, end-user licence agreement et autres conventions d'utilisations. Il faut bien dire que souvent, ces contrats sont en anglais. Déjà. Et qu'en plus, ils ne sont pas en anglais normal mais en jargon juridique anglais, qui forme un langage en lui-même que même les anglais ne comprennent pas. De plus il y en a souvent pour des pages et des pages, expliquant que si vous utilisez les logiciels pour déclencher la troisième guerre mondiale, l'éditeur ne peut en aucun cas en être responsable. Que si le logiciel est pourri de bugs, l'éditeur ne peut en aucun cas en être responsable. Que s'il détruit votre machine, met le feu à votre maison et fait brûler toute votre famille, l'éditeur ne peut en aucun cas en être responsable. Que s'il réveille les âmes des morts et fait ressurgir des cimetières des milliers de zombies et de morts vivants, l'éditeur ne peut en aucun cas en être responsable. Que quoi qu'il arrive, surtout si le logiciel fonctionne parfaitement, l'éditeur ne peut en aucun cas en être responsable.

Un petit malin avait mis dans son contrat d'utilisation le fait que l'accepter vous engageait à donner tout ou partie de vos organes au sus-mentionné petit malin au cas où celui-ci en aurait besoin. Et bien il a fallu six mois et des centaines de milliers d'acceptation pour que quelqu'un découvre la supercherie et se signale au farceur. De quoi monter une banque d'organes pour pas cher !

Mais le pire m'est arrivé ce matin. Je télécharge depuis un très célèbre site un graticiel, un petit outil qui pouvait me faciliter la vie sur un point précis. Tiens, bizarre, l’icône n'est pas celle du logiciel mais celle du site en question. Je clique bien imprudemment sur ce que j'ai téléchargé. On me demande si j'en suis vraiment sûr. Je clique. On me demande si je peux passer en mode administrateur. Je clique. On me dit que le téléchargement ne commencera que si je clique sur « J'accepte ». Je clique. On me vante les mérites d'un merdiciel célèbre qui encombre les barres des navigateurs pour m'innonder de publicité. Je... me retiens juste à temps de cliquer! Ouf ! Ce n'est pas passé loin ! Après tous ces clics quasiment automatiques, le dernier eut pu m'être fatal, car autant il suffit d'un simple clic pour installer dans son navigateur les multiples merdiciels de tous ordres, à base de prétendus moteurs de recherche qui ne servent qu'à me présenter des sites publicitaires, autant pour les désinstaller, cela passe par de multiples étapes, qui comprennent en général 172 manœuvres informatiques toutes plus plantatoires les unes que les autres, l'appel sur une ligne surtaxée pour avoir le mot de passe de désinstallation, l'abonnement à 456 mailing lists publicitaires, l'acceptation de 789 contrats autorisant la mafia russe à avoir accès à votre machine, votre compte en banque, votre carte bleue et même votre vie intime, et cela se termine sur l'installation d'un logiciel de désinstallation... qui comprend lui-même d'autres merdiciels dont vous aurez tout autant de mal à vous débarrasser.

Une seule leçon, évitez les sites de téléchargement de logiciels type 01, Softpedia, etc... Allez plutôt directement chez l'éditeur du logiciel qui vous intéresse, évitez les petits outils pratiques et gratuits qui vous feront gagner cinq minutes une fois de temps en temps mais perdre des heures le jour où vous essayerez de faire retrouver à votre machine sa vitesse normale de fonctionnement, mais surtout, surtout, lisez bien ce qu'on vous demande avant de cliquer sur « J'accepte ». Souvenez-vous de Faust qui cliqua un peu vite sur le « J'accepte » du contrat de Méphistophélès...

>[Homère Diciel]

   
 9/1/14  +x-: Archéologie scientifique

[Archéologie scientifique] L’archéologie des sciences est malheureusement un domaine fort peu développé. La plupart des études sur les restes qui survivent des anciennes civilisations se centrent sur les religions ou les philosophies des anciens et fort peu sur leurs connaissances scientifiques. Est-ce parce qu’on les croit si arriérés par rapport à notre technologie triomphante qu’il serait inutile de s’abaisser à leur niveau ?

Deux découvertes récentes viennent, à mon avis, infirmer cette opinion. La première est la découverte de ce qui est vraisemblablement la plus vieille table de multiplication écrite, gravée sur des bambous par les chinois il y a 2300 ans. En dehors de la beauté de l’objet en lui même, il faut noter qu’il a été saisi sur le marché illégal des antiquités, ce qui laisse à dire que bien des trésors échappent à la sagacité des spécialistes, et donc à notre connaissance, par l’extension de ce marché, que ce soit au Moyen Orient où une partie des textes de Qumran et de Nag Hammadi nous ont échappés pour se perdre sans doute à jamais ou en Extrême Orient, comme dans ce cas-ci. Alors tout de suite, on retrouve le discours pragmatique : cette table servait sans doute à mesurer des surfaces rectangulaires. Bon, mais aucun archéologue ne s’est dit que peut-être on avait fait cette table tout simplement parce qu’une table de multiplication c’est beau ? Les chiffres s’entrecroisent et se répondent d’une case à l’autre montrant ainsi les trames sous-jacentes qui les réunissent et ainsi la structure même de notre univers. On peut aussi faire des maths pour découvrir ça, pas uniquement dans un but utilitaire !

La deuxième découverte a été faite en Polynésie. Il semble qu’une petite tribu utilisait déjà il y a plus de 600 ans un système de calcul basé non seulement sur le nombre 10 mais aussi sur le nombre 2, comme nos bons vieux ordinateurs actuels ! De plus, ce système était en place chez les « sauvages » trois siècles avant que Leibnitz en fonde la théorie en Occident, ce qui franchement met la pâtée à tous ceux qui nous bourrent la cervelle avec des propos aussi infondés que ceux qui prétendent que l’Occident judéo-chrétien a toujours été à la pointe de la civilisation en général et de la science en particulier.

Bon désolé, j’ai trouvé ces articles dans la revue Nature, ce qui les rend à la fois inattaquables sur le plan de leur contenu mais également illisibles pour les non adeptes de la langue d’Edward Snowden. Mais vous en avez ici et deux transcriptions plus ou moins complètes qui sont plus aisées à comprendre !

>[Albine Aire]

   
 5/1/14  Thot Platon, encore Platon…

[Platon, encore Platon…] Lors d'un récent podcast de l'excellente émission de France Culture "Le gai savoir", Raphaël Enthoven et Paola Raiman nous ont parlé d'un passage peu connu (en tout cas par moi) d'un dialogue de Platon, le Phèdre, dans lequel il explique la transmission de l'écriture par le dieu Thot à l'humanité et l’accueil que le roi Thamous lui a réservé. C'est un petit bijou que je trouve tout particulièrement intéressant de proposer à votre réflexion en ce début d'année.

« J'ai donc ouï dire qu'il existait près de Naucratis, en Égypte, un des antiques dieux de ce pays, et qu'à ce dieu les Égyptiens consacrèrent l'oiseau qu'ils appelaient ibis. Ce dieu se nommait Theuth. C'est lui qui le premier inventa la science des nombres, le calcul, la géométrie, l'astronomie, le trictrac, les dés, et enfin l'écriture. Le roi Thamous régnait alors sur toute la contrée ; il habitait la grande ville de la Haute-Égypte que les Grecs appellent Thèbes l'égyptienne, comme ils nomment Ammon le dieu-roi Thamous. Theuth vint donc trouver ce roi pour lui montrer les arts qu'il avait inventés, et il lui dit qu'il fallait les répandre parmi les Égyptiens. Le roi lui demanda de quelle utilité serait chacun des arts. Le dieu le renseigna ; et, selon qu'il les jugeait être un bien ou un mal, le roi approuvait ou blâmait. On dit que Thamous fit à Theuth beaucoup d'observations pour et contre chaque art. Il serait trop long de les exposer. Mais, quand on en vint à l'écriture : « Roi, lui dit Theuth, cette science rendra les Égyptiens plus savants et facilitera l'art de se souvenir, car j'ai trouvé un remède (pharmakon) pour soulager la science (sophia) et la mémoire. »
Et le roi répondit : « Très ingénieux Theuth, tel homme est capable de créer les arts, et tel autre est à même de juger quel lot d'utilité ou de nocivité ils conféreront à ceux qui en feront usage. Et c'est ainsi que toi, père de l'écriture, tu lui attribues, par bienveillance, tout le contraire de ce qu'elle peut apporter. Elle ne peut produire dans les âmes, en effet, que l'oubli de ce qu'elles savent en leur faisant négliger la mémoire. Parce qu'ils auront foi dans l'écriture, c'est par le dehors, par des empreintes étrangères, et non plus du dedans et du fond d'eux-mêmes, que les hommes chercheront à se ressouvenir. Tu as trouvé le remède, non point pour enrichir la mémoire, mais pour conserver les souvenirs qu'elle a. Tu donnes à tes disciples la présomption qu'ils ont la science, non la science elle-même. Quand ils auront, en effet, beaucoup appris sans maître, ils s'imagineront devenus très savants, et ils ne seront pour la plupart que des ignorants de commerce incommode, des savants imaginaires au lieu de vrais savants. »

On reconnaitra bien sûr le dieu Thot, cher à nos cœurs, derrière le transparent Theut et je trouve que voilà une bonne leçon de ce cher vieux Platon envers les gros lecteurs incorrigibles, dont je suis je dois l'avouer, envers tout ceux qui privilégient la transmission écrite sur la transmission orale et surtout envers ceux qui confondent savoir et compréhension. Trop forts ces grecs !

>[Albert Messe]

   
 1/1/14  2014 Bonne année !

[Bonne année !] Toute l'équipe du BdG profite de quelques instants de lucidité durant ces fêtes pour vous souhaiter une bonne année 2014, pleines de joies calligraphiques, d'émerveillement typographiques et de nouvelles découvertes dans le merveilleux monde de la lettre et du livre, sous le regard bienveillant de nos gouvernements, si soucieux que nous ne soyons pas dérangés par de mauvaises idées ni importunés par tous les sauvages qui se pressent à nos portes pour nous tuer tous..

Le BdG qui fête ses huit ans a (enfin ?) atteint l'âge de raison mais espère que l'esprit espiègle et impertinent de son jeune âge lui restera pendant encore longtemps. Il continuera de vous signaler ses coups de cœur et ses coups de gueule, quitte parfois à sortir (très légèrement ?) du domaine pur de la lettre sous toutes ses formes, qui sont pourtant nombreuses, pour s'aventurer dans le domaine des hautes technologies qui sont devenues le quotidien de tout un chacun ou en tout cas le quotidien d'une certaine agence gouvernementale américaine. Si vous n'avez pas entendu parler d'elle, sachez qu'elle a déjà sûrement déjà entendu parler de vous !

Tous nos meilleurs vœux pour 2014, gardons l'espoir de changer le monde par l'écriture et haut les cœurs !

>[Ze BdG]

   
 
 
 

 
 

Marchands du temple
et autres stratèges du marketing, désolé il n’y a rien à vendre ici…
Pas de pubs sur notre blog… sinon les nôtres !
 




>Franchement… ce [Blog] se carre en bouille !
Posté le dimanche
17 janvier 2007 à 15:58
Modifié le vendredi
13 octobre 1307 à 334 :21756
news@leblogdegraphos.net

>TEG & PFB roulent en [Blogmobile] 16 soupapes.
news@leblogdegraphos.net



>[Info Blog] Temps très lourd pouvant tourner aux averses et aux orages pour le week-end.
news@leblogdegraphos.net

>[Blogs] à la mode de Caen, pour les amateurs d'abats de blogs uniquement !
news@leblogdegraphos.net



>Le petit André Bloggo, est attendu par ses parents caisse 11. Je répète, le petit André Bloggo (…)
news@leblogdegraphos.net

>La République populaire de Chine menace le [BdG] de sanctions économiques si ce dernier persiste à maintenir un embargo sur les rillettes du Mans (infos AFP).
news@leblogdegraphos.net



>Le [BdG], propulsé par Stevie Wonder v1.5 "Strayhorn" & PFB 5.2 !
news@leblogdegraphos.net

>Ici Londres…
«  Les artichauts sont crus - je répète, les artichauts sont crus… Le Modem a refroidi, je répète Le Modem a refroidi… »
news@leblogdegraphos.net



>Ce [blog] est lu dans 80 pays y compris la Suisse
news@leblogdegraphos.net

>Nous démentons l’information de la fusion de ce [blog] avec Général Electric Inc.
news@leblogdegraphos.net



>Le PDG de ce [blog] vient d’être limogé avec un golden parachute de 45 millions de dollars US
news@leblogdegraphos.net

>La fracture numérique tue mais moins que la facture numérique.
[André Bloggo]
news@leblogdegraphos.net



>Attention veuillez manipuler avec une infinie précaution votre souris sur le [BdG]. Celui-ci est entièrement piégé au Semtex.
news@leblogdegraphos.net

>3258 visites aujourd'hui
2348187 visites au total
726 billets affichés
5440 commentaires
news@leblogdegraphos.net



>[Débilor@ma] ce site vous envoie des e-mail rémunérés, vous regardez les e-mail et vous touchez de l'argent !
Rien de plus simple !
C'est gratuit, profitez en :
news@leblogdegraphos.net

>Le fichier .zar est une archive - Net. Vous pouvez le décompresser avec une serpillière.
news@leblogdegraphos.net



>[Bloggers] sans frontières
unissez-vous !
news@leblogdegraphos.net

>Sports & loisirs
on ze [blog]
news@leblogdegraphos.net



>Actuellement personne sur le [blog] (à part vous)
news@leblogdegraphos.net

>Le [blog] de Graphos investit dans le pétrole bon marché
news@leblogdegraphos.net



>Vous envisagez comme nous, de remettre en cause les fondements de la mécanique quantique ?
Rejoignez le [BdG] !
news@leblogdegraphos.net

>[GroKonar] est un programme vous permettant de gagner de l'argent juste en faisant défiler des bannières publicitaires débiles sur votre ordinateur.
Pour vous inscrire, cliquez ici :
news@leblogdegraphos.net



>Scoop du [BdG] - André Bloggo, l’entraîneur de l’OM vient d’être limogé pour avoir tapé sur un ballon.
news@leblogdegraphos.net

>Embarquement immédiat sur le >[BdG] porte 15, à destination de Paris, Vancouver, Londres, Brie-Comte-Robert.
news@leblogdegraphos.net



>- Hé le BdG ? Avez vous l'adresse de Google.fr svp ?
- T trop marrant jojo_A420,
tu veu bien aitre mon nami ?
news@leblogdegraphos.net

>Les aphorismes d’André Bloggo dans la colonne de droite du BdG commencent vraiment à me saouler !
C’est quoi ces conneries à la fin ?
news@leblogdegraphos.net



>TOPIC au prix de 10 €. « Physique quantique & sémiologie – Les Aphorismes d’André Bloggo » à découvrir dans toutes les bonnes librairies.
ISBN 2-7551-0027-3
news@leblogdegraphos.net

>SCOOP [BdG] - Le Prix Nobel de Physique 2012 est attribué à André Bloggo pour sa loi de la « Relativité relative » selon laquelle ce sont les trains qui regardent passer les vaches.
news@leblogdegraphos.net



>Patrick Bruel & André Bloggo, en finale du World Poker Tour, sur le [BdG].
news@leblogdegraphos.net

>Soyez original !
Passez en bas débit grâce à notre [blog]
news@leblogdegraphos.net



>[Débilor@ma] ce site vous envoie des e-mails rémunérés, vous regardez les e-mails et vous touchez de l'argent !
Rien de plus simple !
C'est gratuit, profitez en :
news@leblogdegraphos.net

>La calligraphie pour les nuls
on ze [blog] !
news@leblogdegraphos.net



>Méteorix – Vomikon – Tamerator - Débilostars – liste des jeux sur :
http://zombitherapy.com
Participez au championnat du monde !
Et gagnez un voyage pour 2 personnes à Blairoland grâce au [blog] de Graphos !
news@leblogdegraphos.net

>000 000 478 326 597
on ze [blog]
news@leblogdegraphos.net



>Si tu es un fidèle de ce [Blog], alors n’éteins surtout pas ton ordi et ne bouge plus ta souris pendant 24 h.
La prochaine info va bientôt arriver !
news@leblogdegraphos.net

>Speed Dating sur le [BdG]
-Inscrivez-vous ici et gagnez un voyage pour trois personnes au Turkmenistan.
news@leblogdegraphos.net



>Vous envisagez comme nous, de remettre en cause les fondements de la mécanique quantique ?
Rejoignez le [BdG] !
news@leblogdegraphos.net

>Vous lisez quotidiennement un [Blog] entièrement fabriqué à la main, à base de pixels mous et de souris dressées.
news@leblogdegraphos.net



>Demande confidentielle je désire grâce à votre [blog] :
- Gagner au jeu une forte somme d’argent
- Trouver le grand amour
news@leblogdegraphos.net

>On ze [blog] -
View my complete profile€
news@leblogdegraphos.net



>TEG & PFB roulent en [Blogmobile] 16 soupapes.
news@leblogdegraphos.net

>Mister [Bloggo] Shop
+ de goodies
Panier [ 1 article (s) ]
Plume Braüse - 37,00 €
news@leblogdegraphos.net



>Vous envisagez comme nous, de remettre en cause les fondements de la mécanique quantique ?
Rejoignez le [BdG] !
news@leblogdegraphos.net

>Go ! In your starting [Blogs] !
news@leblogdegraphos.net



>La psychose des [blogs]
est une réalité
news@leblogdegraphos.net

>Les écoutes de l’Elysée
écoutent ce [blog]
news@leblogdegraphos.net



>Méteorix – Vomikon – Tamerator – Débilostars – Liste des jeux sur :
http://zombitherapy.com
Participez au championnat du monde !
Et gagnez un voyage pour 2 personnes à Blairoland grâce au [blog] de Graphos !
news@leblogdegraphos.net

>gratuit on ze blogosphère – le moteur de recherche du [blog]
[ ……………………………… ]
news@leblogdegraphos.net



>Actuellement personne sur le [blog] (à part vous)
news@leblogdegraphos.net

>3258 visites aujourd'hui
2348187 visites au total
726 billets affichés
5440 commentaires
news@leblogdegraphos.net



>Le [BdG] victime de son succès ! En moyenne, 40% de PDM sur les ménagères de moins de 50 ans et 60% de PDM sur les adolescentes peroxydées, le [BdG] sera présenté, en prime time, l’année prochaine, par André Bloggo en personne !
news@leblogdegraphos.net

>Un fonds d’investissement serbo-taiwanais vient de renflouer financièrement André Bloggo, malgré une perte en Bourse de 800 000 milliards de dollars US !
news@leblogdegraphos.net



>Sous les pavés,
des [blogs]
news@leblogdegraphos.net

>Le [blog] de Graphos
investit dans le pétrole bon marché
news@leblogdegraphos.net



>SCOOP [BdG] - Le Prix Nobel de Physique 2012
est attribué à André Bloggo pour sa loi de la « Relativité relative »
selon laquelle ce sont les trains qui regardent passer les vaches.
news@leblogdegraphos.net

>A l'occasion de la publication du kit de développement (OQP) pour Brazil 7.0, baptisé «  T’es fait comme un rat la loose ! », Boogle a dévoilé l'une des nouvelles fonctions de son OS mobile : la navigation par « BMMN », Boogle Mortel Maps Navigation.
news@leblogdegraphos.net

 
    Made on a Mac   Valid CSS!   Valid XHTML 1.0 Transitional   [Valid RSS]   PC also    
Technorati Profile